Comment concilier sport et confinement ?

coronavirus
sport et confinement
©NCla1ère
Alors que les salles de gym, les associations sportives sont toutes à l’arrêt et que les déplacements sont fortement réduits, il est devenu difficile de brûler des calories. A Nouméa les accros au sport tentent de se dépenser tant bien que mal. 
A l’heure du confinement général, l’exercice physique en plein air est plus que jamais restreint. Si une session de footing est tolérée, d’autres activités sportives sont en revanche proscrites. 
 

Pas de vélo 

Sur la promenade Pierre Vernier, exit les parties de work-out, teck-ball et balades à vélo. 
« Le vélo est interdit. Il est uniquement réservé dans un cadre professionnel »   explique Frédéric Moeljokario, commandant opérationnel de la police nationale. « Vous prenez votre vélo pour vous déplacer de votre domicile à votre travail, il n’y a aucun problème, ça sert de moyen de locomotion. Pas dans un cadre sportif »
Et gare à l’amende de 15 000 francs CFP en cas d’infraction. 
Dans la nouvelle version de l’attestation de déplacement dérogatoire, le gouvernement indique que sont autorisés les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne, et dans un rayon maximum d’un kilomètre autour du domicile. 
sport et confinement
©NCla1ère
 

De la gym à la maison

Il est également possible de s’entraîner confiné. Une kinésithérapeute a ainsi eu la bonne idée de mettre ses vidéos de gymnastique en ligne et en direct afin de faire transpirer ses élèves à distance.
« Il faut faire du sport tous les jours parce qu’on se déconditionne en confinement. C’est quelque chose qui est quand même contre les habitudes de l’homme, l’homme n’est pas sédentaire, il ne faut pas qu’il le soit » explique Flore Jalabert-Mahieu. « J’ai en mémoire la gym de Monsieur Pilates qui était un Allemand qui a été interné sur l’ile de Man en 1918, pendant la grippe espagnole. Il a fait faire de la gym à tous ceux qui étaient emprisonnés avec lui et ces gens n’ont pas eu la grippe espagnole. Et donc c’est reconnu que la gym permet aux gens de rester en forme et peut-être de ne pas attraper une mauvaise maladie ».
Restera à associer une bonne alimentation à une bonne activité physique afin de repousser aussi loin que possible l’arrivée des poignées d’amour durant cette période d’isolement.    
Le reportage de Lorelei Aubry et Cédric Michaut 
©nouvellecaledonie