Comment le confinement sera adapté à partir du 20 avril

coronavirus
Contrôle gendarmerie confinement coronavirus
©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
Le confinement strict en Nouvelle-Calédonie prendra fin dimanche à minuit, comme prévu, et il sera suivi d'une période de confinement adapté qui durera jusqu'au 3 mai. Avant un nouveau dispositif qui reste à préciser. La rentrée se fera à des dates différentes, notamment entre provinces.
Il sera valable pendant deux semaines, c’est-à-dire du lundi 20 avril jusqu’au dimanche 3 mai à minuit : la fin du confinement strict sera suivie de deux semaines sous un nouveau cadre, cette fois de «confinement adapté»

Le compte-rendu d'Erik Dufour et Kaio Tui :
©nouvellecaledonie
 

Arrêté à venir

Ce n’est plus depuis une chambre d’hôtel, mais en direct du gouvernement, que son président Thierry Santa s’est adressé aux Calédoniens pour l’annoncer, ce jeudi après-midi. Un point presse transformé en allocution solennelle, aux côtés du haut-commissaire Laurent Prévost. Ce cadre adapté sera précisé dans un nouvel arrêté conjoint, à venir.
  

Reprise de l'activité économique

«Toutes les conditions sont aujourd’hui réunies pour une pleine reprise de l’activité économique, dans le strict respect des gestes barrière et de la distanciation sociale, qui devront s’appliquer en toutes circonstances», estime le président du gouvernement. «J’en appelle à la responsabilité de tous. La Nouvelle-Calédonie doit conserver ce temps d’avance.» 
 
Coronavirus, annonce du «confinement adapté», 16 avril 2020
Allocution commune de Laurent Prévost et Thierry Santa, 16 avril. ©Erik Dufour / NC la 1ere
 

Masque obligatoire pour des métiers de contact

Le port du masque sera obligatoire pour des métiers «dont l’activité implique un contact physique direct, comme les coiffeurs, les masseurs ou encore certains professionnels de santé»
 

Un retour à l'école échelonné

La reprise de l'école se fera par demi-classes en province Sud dès le milieu de semaine prochaine, mais plus tard en province Nord. C'est ce qu'ont annoncé Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge de l'enseignement, et le vice-recteur Erick Roser. Il s'avère que les îles aussi devraient reprendre la semaine prochaine. 

Rassemblement toujours interdits

Les rassemblements (culturels, sportifs, etc) resteront limités, à moins de cinquante personnes, et ne seront autorisés «qu’à la seule condition de conserver, pendant quatre semaines, la liste nominative des participants et le contact téléphonique de chacun». L'idée : être réactif en cas de nouveau cas détecté de Covid-19. 
 
baie des citrons vide
©Nicolas Fasquel
 

Etablissements de loisirs fermés

Ces règles générales pouvant difficilement être respectées dans les établissements de loisirs, les bars, nakamals, discothèques, bingo, cinémas devront rester fermés.
 Idem pour les activités physiques et sportives en milieu associatif, ou utilisant des installations publiques ou privées. 
 

Plus besoin d'attestation lundi

Le haussaire s’est chargé de renchérir : «A partir de lundi prochain, il ne sera plus nécessaire de remplir une attestation dérogatoire de déplacement», a détaillé Laurent Prévost. La plupart des commerces et des établissements économiques vont pouvoir rouvrir.
 

Coups de pêche et de chasse autorisés

La pêche et la chasse, la pratique sportive en extérieur, l'accès aux plages et aux parcs ainsi que les activités nautiques vont être de nouveau autorisés.
 
Mont-Dore plage
©NCla1ère
 

Vols suspendus hors rapatriements et maintien de la quatorzaine

Hors rapatriement des Calédoniens bloqués à l’extérieur, les vols internationaux de passagers resteront suspendus. Idem pour le transport maritime international de passagers. «Cette adaptation du confinement, cette liberté de circulation, cette remise en route des activités, tout cela nécessite clairement le maintien de restrictions importantes à l'entrée en Nouvelle-Calédonie et le maintien de la quatorzaine stricte qui est dès à présent en place pour tous ceux qui arrivent sur notre sol», selon les termes du haut-commissaire.
 

Les liaisons inter-îles pourront reprendre

Une fois le rapatriement des Calédoniens terminé, «un lien minimal sera naturellement maintenu et en particulier avec la Métropole, pour permettre des déplacements familiaux ou professionnels impérieux, ou encore, s'agissant des moyens de l'Etat, l'arrivée éventuelle de renforts ou de relèves pour les forces de sécurité.» Autant de futurs arrivants qui devront suivre cette quatorzaine obligatoire. Mais les liaisons entre la Grand terre et les îles pourront reprendre. 
 
Arrivée quatrième ATR 72-600 Air Calédonie Aircal (23 décembre 2017)
©NC 1ère / Nicolas Fasquel
 

Réflexion à venir sur les obsèques

«Nous allons également travailler dès demain avec les représentants des cultes pour examiner avec eux l'adaptation des mesures existantes, en particulier pour les cérémonies religieuses et de manière plus spécifiques pour les obsèques», a fait savoir Laurent Prévost.
 

Ça pourra être réversible

Rappelons que les deux premiers cas de Covid-19 ont été détectés en Calédonie le 18 mars. La fermeture des vols passagers entrants a été décidée le vendredi 20 et le passage au confinement strict a suivi, à partir du mardi 24. Nous en sommes à la quatrième semaine et la Calédonie a un bilan de dix-huit cas en tout, dont aucun endogène et plus un seul de dépisté depuis le samedi 4 avril. Mais les mesures d'adaptation sont «réversibles», annonce le haussaire. Bref, si la situation s'aggrave, «nous somme susceptibles de revenir en arrière»
 
CORONAVIRUS collaborateurs dépistage CHT
©Antoine Le Tenneur
 

«Solidarité nationale»

Le représentant de l'Etat a fini sa déclaration du jour sur «la solidarité nationale» qui «s'exprime» par :
• le Fonds de solidarité destiné aux très petites entreprises et aux entreprises individuelles «opérationnel d'ici demain matin sur le site impots.gouv.fr»;
• la garantie de l'Etat accordée aux prêts des banques aux entreprises ;
• le fait «que l'Etat a versé par anticipation quinze milliards de dotations qui étaient dûes aux provinces et au gouvernement»
• et que le Conseil des ministres a autorisé ce mercredi le gouvernement à accorder la garantie de l'Etat jusqu'à 28,5 milliards de FCFP pour un prêt de l'Agence française de développement à la Nouvelle-Calédonie.
 

Pour résumer

Jusqu'à dimanche 19 avril, maintien du confinement strict actuel.
Si la situation sanitaire se maintient sans changement entre le 20 avril et le 3 mai, adaptations du confinement comme annoncé ci-dessus.
Si ça continue en ce sens, «à partir du 4 mai, nous pourrons franchir une étape supplémentaire dans l'adaptation des mesures».
Mais deux principes à long terme : le respect des gestes d'hygiène, et les restrictions d'accès au territoire calédonien «tant que la situation ne sera pas stabilisée à l'extérieur ou qu'on n'aura pas de traitement ou de vaccin»

Le point presse et ces allocutions à suivre ici : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live