publicité

Condamné à huit ans de prison pour avoir foncé sur les gendarmes

C'est un épisode grave survenu au Mont-Dore le 19 septembre 2015 qui a été rappelé ce vendredi, au tribunal correctionnel de Nouméa. Un jeune homme a été condamné à huit ans de prison ferme pour violence volontaire contre des gendarmes.

17h09 © carole chadi
© carole chadi 17h09
  • Jeannette Peiteisi (avec F.T.)
  • Publié le
Mise à jour 15h45

Huit ans de prison ferme à l'encontre de Marcel Niamei, pour violence volontaire contre des gendarmes, c'est le verdict prononcé ce vendredi 7 avril au tribunal correctionnel de Nouméa, pour des faits survenus le 19 septembre 2015.
Cette nuit-là, le jeune homme s'était rendu dans un domicile du Mont-Dore pour y voler une moto avec son comparse William Decoiré. Un habitant de la tribu de Saint-Louis devenu tristement célèbre en fin d'année dernière après avoir été tué lors d'un contrôle de gendarmerie. 

Nez-à-nez avec une patrouille

Une fois dérobée la moto, c'est au volant d'une Subaru, elle aussi volée, que Marcel Niamei est tombé nez-à-nez avec les forces de l'ordre. Et qu'il a foncé sur leur barrage, à Boulari. Deux gendarmes ont été percutés de plein fouet. L'un d'eux a été projeté sur le capot de la Subaru et trainé sur une dizaine de mètres, avant de se faire rouler dessus par le prévenu. 

Plaidé l'influence

Ce vendredi, l'avocate repésentant les gendarmes, maître Lepape, a estimé que la peine prononcée équivalait à la gravité des faits. Marcel Niamei avait 18 ans à l'époque des faits. Son avocate, maître Joannopoulos, a pour sa part plaidé l'influence de William Decoiré sur son client, les deux voleurs s'étant connus au Camp-Est. Et elle a estimé que son client ne méritait pas une telle peine. Car le tribunal a suivi la réquisition du ministère public. Marcel Niamei a été condamné à huit ans de prison ferme et à 100 000 F de dommages et intérêts. 

Sur le même thème

  • justice

    Affaire Tamaï: Seleone Tuulaki condamné à dix ans de prison

    Le procès, prévu sur trois jours, en aura duré deux. La cour d'assises a rendu son verdict ce mardi après-midi dans l'affaire des coups mortels qui ont entraîné la mort de Guy Tamaï, et condamné Seleone Tuulaki à dix ans de prison.

  • justice

    Assises: ouverture du procès des coups mortels sur Guy Tamaï

    Trois jours de procès s'ouvrent aux Assises, durant lesquels Seleone Tuulaki devra répondre de ses actes. Au premier jour de son procès, l'ingénieur enseignant nie toujours avoir frappé Guy Tamai à plusieurs reprises, il ne reconnaît qu’un coup de pied.

  • justice

    L'affaire Tamaï aux assises

    Un procès retentissant s’ouvre demain aux assises de Nouméa : l’affaire Guy Tamaï, du nom de l’ancien secrétaire général de l'UPM décédé en juin 2014 après une bagarre. Seleone Tuulaki est accusé de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play