Conduites en état d'ivresse c'est 80% des affaires au tribunal correctionnel de Nouméa

sécurité
Alcool
©NC1ERE
En 2015, s'est  1 800 conduites sous l'empire d'un état alcoolique en zone gendarmerie,  340 procédures en zone police. En province nord le bilan est lourd,15 tués depuis le début de l'année, et pour lutter contre ce fléau l'institution s'est doter d'un référent en sécurité routière.
Suite aux dramatiques accidents survenus le week-end dernier sur la commune de Voh, la Province Nord rappelle à sa jeunesse que la prudence est, " primordiale sur les routes".
Elle demande à la population de redoubler de vigilance à l’approche du week-end et des vacances scolaires.
On dénombre depuis le début de l’année en Province Nord, 13 accidents de la circulation routière dont les conséquences humaines importantes avec 15 tués et une quinzaine de blessés. 
Pour que le message prévention passe auprès des plus jeunes, la Collectivité provinciale s’est dotée d’un référent de la sécurité routière.

Objectif de la référante à la sécurité routière : changer les comportements des conducteurs

Sylvie Soubrier s'occupait déjà de la prévention routière à la Province Sud. Cette semaine, elle a mis le cap sur la commune de Houaïlou. Sa mission : former les personnels périscolaires aux exercices d’évacuations des transports en communs.
Son objectif est de changer le regard des conducteurs sur la route : "ce n’est pas la route qui est dangereuse mais plutôt les comportements". A travers des supports vidéo et des témoignages d’accidentés de la route, elle souhaite créer le déclic et faire changer les mentalités notamment auprès des jeunes.

Le plan d'action prévention routière en province nord

La Province nord a élaboré un plan d’action. La Prévention est au cœur de ce dispositif, en plus des tournées d’informations, des stands "sécurité routière" devraient se multiplier lors des grands événements. 

80% des affaires traitées au tribunal correctionnel sont des conduites en état d'ivresse

 "Boire et conduire, est devenu une normalité en Calédonie", des propos tenus par un jeune conducteur condamné par le tribunal correctionnel à 4 mois de prison avec surssis et une amende de 120 000 francs.
Des condamnés qui doivent également suivre un stage à la sensibilisation.
Le reportage de Natacha cognard et de Robert Tamanogi, jeudi dernier au tribunal correctionnel de Nouméa.

©nouvellecaledonie

 


 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live