Confinement : les librairies restent ouvertes

livres
Librairies confinement 1
©Charlotte Mannevy / Nc la 1ere

Contrairement au premier confinement, les librairies restent portes ouvertes pour ce second confinement. Après vérification auprès du gouvernement et de l’État, elles ont eu confirmation qu’elles faisaient partie des commerces de première nécessité.

C’est la bonne surprise de cette fin de semaine : après quelques jours de flottement, les librairies ont eu le feu vert des autorités. Elles peuvent bien ouvrir leurs portes. Un soulagement assure Alice Pierre, directrice de la Maison du livre. « Au départ, on n’était pas vraiment sûr de nous, parce que dans l’arrêté étaient plutôt stipulés les magazines et papeteries mais après confirmation, nous avons pu être sûr de pouvoir ouvrir. C’est vraiment important que les conseils des libraires puissent être reçus du public ». 

Le reportage de Charlotte Mannevy :

Librairies second confinement

 

Cas par cas

Un soulagement pour les structures indépendantes notamment. Pour Caledolivres, le premier confinement s’était révélé catastrophique. Alors la librairie met tout en œuvre pour servir ses clients en cette période difficile.

Les gestes barrières y sont respectés et Cathy Manet le promet, elle fera du cas par cas. « Je demande aux gens d’éviter de toucher les livres, mais je suis là pour les renseigner, tout en conservant une distance. S’ils préfèrent ils peuvent me téléphoner en avance, s’ils veulent un titre particulier je prépare la commande, ils peuvent préparer le règlement et je sortirais leur livre directement dans leur voiture ». 

Librairies confinement 2
©Charlotte Mannevy / Nc la 1ere

 

Commande via internet

Du côté de la librairie BD Ludik on salue également la mesure. Ici les clients pouvaient déjà se fournir via le clik and collect, c’est-à-dire en commandant via internet et en venant chercher sa commande, mais on n’est jamais aussi tenté qu’en flannant dans les rayons assure Annaelle Lemeur, libraire.

C’est vrai que d’avoir la boutique ouverte, ça pousse les clients à acheter un peu plus que sur internet avec un seul article de leur choix - Annaelle Lemeur, libraire

La grande majorité des librairies sont donc ouvertes sur le territoire, une seule a choisi de garder porte close, mais toutes ont choisi l'alternative des commandes en ligne.