Le Congrès assouplit l’aide à la continuité pays

transports
Continuité pays. Transports. Congrès
©NCla1ère
Au Congrès, les élus ont voté à l’unanimité des modifications portant sur l'aide à la continuité pays, destinée aux résidents des îles. Un dispositif plus souple et plus adapté au mode de consommation des usagers.
L’aide à la continuité pays (« CP » )  aérienne a été mise en place « à titre provisoire » en 2012 pour les résidents des îles Loyauté et de l’île des Pins.
Ce dispositif a été élargi au transport maritime en 2014.
En 2016, le dispositif « CP » a été révisé et le nombre de billets d’avion allers-retours est réduit à cinq, contre huit précédemment. Sous l’effet de la réduction du nombre de billets A/R, entre 2016 et 2018, le coût du dispositif a donc été réduit de 604 millions de francs CFP à 473 millions en 2018.
 
Désormais, l’aide « CP »  donne droit à :
  • Cinq Allers/Retours (A/R) avion et
  • Huit A/R bateau, au tarif préférentiel, chaque année.
  • A cela s’ajoute, un abattement de 15 francs CFP par kg sur le fret aérien à destination de l’aérodrome de Nouméa-Magenta.
 

En 2019, environ 20 900 personnes ont bénéficié de l’aide à la continuité pays par voie aérienne, soit 20 % des passagers transportés par Air Calédonie.

Source : gouvernement de la Nouvelle-Calédonie


Dix trajets simples au lieu de cinq allers-retours

Ce mercredi, au Congrès,  les élus, à l’unanimité, ont modifié pour la troisième fois, cette aide au désenclavement. Désormais le dispositif n’impose plus de fixer une date de retour dès la réservation de son billet.
« Ça donne de la souplesse aux usagers puisqu’au lieu de cinq allers-retours en avion, c’est désormais dix tronçons simples qui peuvent être réservés par les usagers. Et par ailleurs ça aide la compagnie qui avant avait des pertes liées au fait que des gens réservaient des allers-retours et ne prenaient qu’un seul tronçon. Il y avait des places vides dans les avions mais de surcroît c’était une perte pour la compagnie qui ne remplissait pas du coup ses avions » explique Virginie Ruffenach, présidente de la commission des infrastructures publiques, de l'aménagement du territoire, et des transports. « Au-delà du fait de revoir le dispositif de continuité pays, il s’agit vraiment aujourd’hui de repenser la stratégie de nos compagnies aériennes pour les rendre rentables et c’est tout le débat qui va venir aussi au Congrès avec l’audition de nos compagnies aériennes et le débat sur la refonte du dispositif continuité pays ». 
La foule des grands départ de vacances à l'aérodrome de Magenta
La foule des grands départ de vacances à l'aérodrome de Magenta ©NC1ERE
 

Les transports maritimes

Concernant, l’aide CP par voie maritime, les résidents des îles Loyauté et de l’Île des Pins bénéficieront désormais de seize trajets simples.
Le gouvernement envisage de mettre en place cette nouvelle disposition dès la publication de la délibération ou plus tard le 1er janvier 2021.
 
Ce dispositif dit transitoire, dure depuis 8 ans maintenant, souligne les élus. Et tous appellent à revoir le schéma pays d’aménagement des transports et de la mobilité, avant la fin de l’année.
 

En chiffres

La province des Iles finance ce dispositif à hauteur de 105 millions CFP/ an.
La province Sud participe à hauteur de 13 millions CFP/ an.
Or, compte tenu de la crise économique liée au Covid 19, les deux collectivités ont signifié par courrier leur retrait du financement du dispositif, pour des raisons budgétaires.
Depuis mai 2016, ce dispositif est financé à 75% par l’ADANC (agence pour la desserte aérienne de la NC) en lieu et place de la Nouvelle-Calédonie, et à 25% par les provinces Sud et des Iles, pour les liaisons les concernant géographiquement.
Les explications de Nadine Goapana et Philippe Kuntzmann 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live