nouvelle calédonie
info locale

Le Congrès fête les 20 ans des lois de pays

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès portes ouvertes
©Laura Schintu
Le Congrès a ouvert ce samedi ses portes aux citoyens curieux de découvrir les coulisses de cette institution. Une journée portes-ouvertes qui s'inscrit dans le cadre du mois du patrimoine, mais qui célèbre également le vingtième anniversaire de sa première loi de pays. 
Comment fonctionne le Congrès ? A quoi sert-il ? Pour la plupart de ces étudiants en licence d’Histoire, c’est une découverte car la plupart d’entre eux n’a jamais mis les pieds dans l’hémicycle du boulevard Vauban.
Lors de la visite guidée, les étudiants découvrent les coulisses du Congrès, jusqu’aux endroits les plus privés, comme le bureau du président du Congrès. 
Congrès portes ouvertes
©Laura Schintu

Ils ont ensuite pu fouler la très discrète salle des pas perdus avant de prendre la place des élus dans l’hémicycle. 
Cette visite leur a permis de comprendre le rôle des huissiers ou des secrétaires de séance. Ils ont également eu un aperçu de comment se déroulait le vote d’une loi de pays
Congrès portes ouvertes
©Nicolas Fasquel
 

Plus de deux cents lois de pays en vingt ans

« C’est un des systèmes qui font tourner le pays, donc c’est intéressant de voir comment çà fonctionne pour pouvoir après avoir un regard critique des conséquences qu’on voit sur le pays directement, et non pas spéculer sur qu’est ce qui se passe, comment fonctionnent les lois, qui les fait ? » explique Samuel Martinet, étudiant en deuxième année de licence d’histoire.
Congrès les présidents
©Nicolas Fasquel

Samuel Wahmetu, lui, est en première année. Il découvre avec étonnement l’importance des lois de pays : « Ils nous disaient qu’ils avaient voté plus de deux cents lois de pays et c’est un nombre qui m’a assez étonné. Je ne pensais pas qu’il y en avait autant ».
Du haut de son perchoir, la présidente du jour sonne la fin de séance.
Les étudiants peuvent maintenant regagner les bancs de leur université l’esprit un peu plus éclairé sur le fonctionnement du Congrès.
Le reportage de Laura Schintu et Nicolas Fasquel. 
©nouvellecaledonie
Publicité