Attestation unique de déplacement : aprés la pédagogie, la verbalisation

coronavirus
coronavirus: contrôle des forces de l'ordre
Vendredi soir, la police nationale,la municipale et la gendarmerie ont déployé leurs effectifs au niveau de trois points névralgiques de Nouméa, pour cette première opération de nuit.
Objectif : contrôler les autorisations de sortie et sanctionner en cas d’absence de document.
 
Dans Nouméa, ce vendredi soir,  les automobilistes étaient nombreux à se déplacer malgré le confinement imposé.
11. 48 % verbalisation 
Cette opération conjointe des forces de l’ordre a duré trois heures : 244 véhicules ont été  contrôlés et 28 contraventions administrées.
 

En cas de récidive : 90 000 FCFP d'amende

A l’embranchement de la caserne de Normandie, au bout de trente minutes , déjà trois contraventions .
 

« Pour le moment, les contraventions sont de 15 000 FCFP pour les personnes ne présentant pas d’attestation sur le champ.
Et s’il y a récidive, l’amende est prévu à 90 000 FCFP. »

Adjudant chef Dominique Chaussenot,brigade du pont des français


Une personne par véhicule

En zone police, des contrevenants ont eux aussi été verbalisés. Et chaque personne présente à bord d’une voiture est sanctionnée d’une amende en l'absence d'autorisation de sortie valide.
 

« On précise que pour aller chercher les repas (ex: roulottes), une seule personne suffit à bord du véhicule.
De même pour les services de restauration rapide, inutile d’être à quatre dans une voiture. »

Capitaine Frédéric Moeljokario, chef opérationnel police nationale


Reportage Antoine Le Tenneur et Nicolas Fasquel
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live