Le coronavirus au cœur de l'actu à la 1 du samedi 28 mars 2020

l'actu du matin
Une du 28 mars 2020
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie, avec un nouveau cas positif au Covid-19, le quinzième recensé; les crèches et leurs nouvelles organisations face au virus; le CHN à koné, hôpital relai pour effectuer des dépistages. Et la reprise de l'activité sur mine à Poum.

15e cas positif au Covid-19

Un nouveau cas de coronavirus annoncé par le Gouvernement ce vendredi lors de son point de presse quotidien. Il s'agit d'un cas importé qui avait été placé en confinement dans un hôtel et qui est désormais en isolement au Médipole.
Au total, ce sont, désormais, quinze cas confirmés atteints par le Covid-19,  soit deux fois moins qu'en Polynésie.
Les membres du Gouvernement collégial ont énoncé de nouvelles mesures à la fois en matière de contrôle et de solidarité en faveur des personnes vulnérables et des entrepreneurs.
Un personnel de la clinique Kuindo Magnin positif au Covid-19
Rentré récemment de voyage, l’individu est arrivé avant la mise en place des mesures de confinement décrétées par le gouvernement.
Selon la clinique, les précautions d’usage ont été appliquées dès qu’il a ressenti les premiers symptômes jusqu’à son dépistage. Les personnes, qui l’auraient approché, ont également été contactées et prises en charge.
 

La question de la garde d’enfants

Treize crèches sur cinquante deux ont accepté d'ouvrir leurs portes en assurant la garde des enfants dont les parents exercent une profession "prioritaire" : onze à Nouméa, une à Koné et une à Bourail.
Cette mesure permet au personnel de santé, vétérinaires, forces de l'ordre et aux autres professionnels autorisés par le gouvernement, de travailler. Ces structures d’accueil ont adopté de nouvelles règles d'hygiène, d'organisation ou de circulation au sein de leurs locaux.
 

Japon : interdiction totale des résidents européens 

Depuis ce vendredi minuit, toute personne non japonaise ayant séjourné dans un pays européen, dont la France, dans les 14 jours précédant son arrivée a interdiction d'entrée sur le territoire japonais.
Cette interdiction totale s’applique aux personnes ayant séjourné en Nouvelle Calédonie ou en Polynésie Française.
Elle vaut également pour les Français résidents au Japon qui souhaiteraient retourner au Japon après avoir séjourné dans un des pays visés par l’interdiction d’entrée dans les 14 jours précédant leur arrivée au Japon.
Les conjoints mariés à des ressortissants japonais et qui peuvent produire leur acte de mariage (« koseki tohon ») devraient être autorisés à entrer au Japon, au titre des « circonstances spéciales ».

 

Calédoniens bloqués en métropole

Ces dix derniers jours, la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris a reçu plus de 400 appels de Calédoniens en difficulté dans l’Hexagone. A cause du confinement, la MNC est fermée au public mais une cellule de crise  est mobilisée pour leur  apporter un soutien matériel et psychologique.
Il y aussi les touristes calédoniens qui se trouvaient à l’étranger, au Brésil, en Thaïlande notamment, et qui ont été rapatriés à Paris. Ils n’avaient pas prévu d’y séjourner et ne peuvent pas rejoindre le Caillou, faute d’avion.
Et du côté des étudiants calédoniens, nombre d'entre eux vivent des moments de stress, à des milliers de kilomètres de chez eux. Certains ont eu peur de perdre leur chambre universitaire à cause du confinement.


Solidarité : des colis alimentaires à Saint Vincent de Paul

L’association Saint Vincent de Paul s’est aussi adaptée à la situation sanitaire en privilégiant les colis alimentaires. Malgré le Sars Cov 2 (Covid -19), les besoins en denrée alimentaire et en produit d’hygiène perdurent. L’association n’ouvre désormais ses locaux que le jeudi matin. L’épicerie solidaire à la vallée du Tir prépare donc des produits de première nécessité.
 

Poum : reprise de l’activité minière

Après 3 jours d'arrêts, l'activité minière a repris sur le site de la SLN. Plusieurs mesures ont été mises en place pour faire face à l'épidémie de Coronavirus : prise de température à la prise de poste, réduction du nombres de personnel et partage d'activité entre la SLN et la société Sonarep.
 

Koné : uniquement des dépistages au CHN

Actuellement,  le CHN est un hôpital de relai pour le Médipôle en matière de dépistage du virus. Le centre hospitalier du Nord  n’a pas vocation pour le moment à accueillir en confinement des patients positifs au Sars Cov-2 (Covid 19). Il assure uniquement des prélèvements auprès des personnes envoyées par un médecin traitant. Pas question d’initiative privée, le dépistage doit être prescrit par votre généraliste.