Coronavirus, défilé, sport, plastique : l’actu à la 1 du mercredi 15 juillet 2020

l'actu du matin
Actu à la 1. 15 juillet 2020
©NCla1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec un 22ème cas de Covid-19 détecté, le succès du défilé militaire du 14 juillet à Nouméa, la fête du sport au Mont-Dore et la fin des barquettes en plastique. 

Un cas faiblement positif de Covid-19

Un nouveau cas de coronavirus a été dépisté hier sur les 67 tests réalisés. Il s’agit d’un militaire arrivé le 30 juin en Calédonie en provenance de Métropole. Il a été dépisté à l’issue de la quatorzaine qu’il effectuait en caserne. Asymptomatique, le militaire a été transféré à l’unité Covid du Médipôle, où il subira un nouveau test aujourd’hui. Il s’agit précise le gouvernement et le haut-commissariat, d’un cas « faiblement positif ». Les cas contacts identifiés sont restés en confinement dans la zone militaire dédiée. La Calédonie passe donc à 22 cas confirmés depuis le 18 mars. 
 

Retour sur le 14 juillet

A Nouméa, pas de contraintes sanitaires, la cérémonie militaire s’est déroulée hier le long de l’Avenue Victoire-Henri Lafleur, au Quartier Latin. Un défilé qui a attiré beaucoup de monde, plus d’un millier de Calédoniens. Dans le cortège, les différents corps militaires, les forces de sécurité et de secours, au sol, à pied, montés ou motorisés. Au total 7 détachements et une cinquantaine d’engins. Une première cérémonie pour le Haut-commissaire Laurent Prevost. Il a salué l’ensemble des forces armées. 


Des médiateurs coutumiers de proximité à Lifou

Ce mardi, les autorités des Loyauté ont profité de la cérémonie du 14-Juillet pour signer une convention à Lifou. Un document paraphé par les représentants de l’Etat, la PIL, la mairie de Lifou et l’aire coutumière. 
Il pose le cadre d’un nouveau dispositif, les médiateurs coutumiers de proximité. Les trois médiateurs auront pour mission de sensibiliser les habitants et de faire de la prévention dans deux domaines : les atteintes à l’environnement, pour préserver les fragiles écosystèmes des îles. Et la sécurité. 
 

La fête du sport au Mont-Dore

Au Mont-Dore, le 14 juillet est l’occasion de célébrer le sport. Et cette 32ème édition de la Fête du sport connu un franc succès. Près de 5000 visiteurs se sont donnés rendez-vous au complexe sportif Victorin Boewa à Boulari. Le thème Jeu des Familles a attiré à lui seul plus de 250 participants. 
 

Marchés solidaires à Ponérihouen

A Ponérihouen, pas de grand rassemblement agricole, mais des mini marchés solidaires. Après l’annulation de la fête communale dédiée à l’igname, conséquence de la crise du Covid, la fédération des femmes de la commune a trouvé une alternative pour pouvoir écouler ses produits, sans faire la route jusqu’à Nouméa. Organiser des petits marchés en bord de route dans toute la commune,  de Tiakan à Monéo. Sur les étals : produits du terroir, plantes et artisanat. L’opération, la 3ème du genre, qui s’est tenue du 11 au 13 juillet, est appelée à se renouveler.
 

Un fourgon de la protection civile caillassé

Durant les festivités du 14 juillet au Mont-Dore, le fourgon de la protection civile a été la cible de caillassage. Cela s’est passé lundi soir, après le feu d’artifice. Les bénévoles veillaient sur la population, pendant les animations proposées par la Ville, vers la mise à l’eau des Dauphins. Au retour, sur la route du Vallon Dore, ils croisent une bagarre entre adolescents. Ils s’arrêtent pour porter secours à un jeune dont la tête est en sang. Là, ils subissent un caillassage. Le pare-brise et la vitre latérale sont ainsi brisés. Une plainte a été déposée. 
 

Les barquettes en plastique, c’est fini

L’information est peut-être passée inaperçue en ce long week-end, mais depuis dimanche, les barquettes en plastique sont interdites. La mesure devait entrer en vigueur au 1er mai, mais avec la période du confinement, elle a été repoussée.
Pour accompagner les commerçants dans cette transition,  L’association Zéro déchet lance une campagne « Mon commerçant s’engage ». Ils sont déjà une trentaine à encourager leurs clients à venir avec leurs propres contenants. 
 

Une nouvelle épave identifiée

L’Emma Colvin bateau transportant 200 têtes de bétail d’Australie, a  sombré en 1863 à proximité des côtes, dans la corne sud de la Calédonie. L’épave a  été repérée une première fois en 1976 par trois chasseurs sous-marins. C’est sur la base de cet article que les membres de « Fortunes de mer » ont  monté la mission qui a permis il y a 10 jours d’identifier les restes de l’épave. Il ne reste plus grand-chose du bateau. L’association a toutefois  répertorié deux canons, un hublot, un verre rouge appartenant à une lanterne, des objets qui iront enrichir les collections du musée maritime.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live