Coronavirus : deux Calédoniens en quarantaine sur un paquebot au Japon

coronavirus
Calédoniens Diamond Princess
©Linda Vittori
Linda et Michel Vittori sont actuellement en quarantaine au sein du paquebot de croisière Diamond princess, dans le port de Yokohama au Japon. Depuis le 4 février dernier, ils vivent reclus dans leur cabine. Témoignage. 
C’est depuis leur cabine avec terrasse, située au dessus de l’entrée du Diamond princess, que Linda et Michel Vittori racontent leur expérience en quarantaine. Un véritable huis clos de l’angoisse, que les deux retraités vivent depuis le 4 février dernier, après que le paquebot de croisière dans lequel ils se trouvaient, a été immobilisé à quai, aux abords du port de Yokohama au Japon.
 

Déclenché par un passager

C’est un passager du navire, débarqué à Hong Kong, qui aurait déclenché la mise en quarantaine du Diamond princess : il a contracté le coronavirus, après sa sortie de croisière. Les deux retraités calédoniens avaient embarqué depuis Tokyo le 20 janvier, pour un périple autour de l'Asie, entre le Vietnam et la Chine où ils ont effectué une escale à Hong Kong, pour un retour prévu au Japon, à Okinawa. Une épopée qui se voulait idyllique, jusqu'à leur arrivée au Japon. 


Port obligatoire des masques et des gants

À près d'une semaine de la mise en quarantaine, la croisiériste calédonienne fait le point. « Nous sommes confinés dans nos cabines depuis près d’une semaine. Nous avons le port obligatoire du masque et des gants lorsque nous sortons. Les échanges sont réduits au minimum, on reçoit tous les repas en room service », témoigne Linda Vittori.
 

Température

Tous deux font partie des quatre Français à bord. Chaque jour, ils doivent eux-même prendre leur température à l'aide de thermomètres individuels. Si elle atteint les 37,5°C, les passagers doivent en informer l’équipe médicale de bord. « Nous sommes inquiets, mais on en parle entre nous. Il y a des hauts et des bas et nous n'en sommes qu’au cinquième jour », poursuit la Calédonienne.
 

Médicaments pris en charge

 

Beaucoup de personnes se sont retrouvées à court de médication. Samedi soir, il y a eu une grosse livraison de médicaments par hélicoptère. Ils sont en train de les distribuer aux personnes individuellement.
- Linda Vittori, croisiériste calédonienne.


Un confinement qui se poursuivra jusqu’au 19 février. En dehors de cette information, le couple n'en sait pas plus. « C’est ce qui est stressant. Cette situation de crise, singulière, inattendue et sans perspectives fait que ça reste inquiétant », témoigne la croisiériste calédonienne. Pour rappel le nombre de cas de coronavirus en Chine dépasse désormais les 42 000. Le dernier bilan national fait état de 1 011 décès des suites du virus Chinois. 

Le témoignage de Linda Vittori recueilli par Alix Madec et Thierry Rigoureau : 
©nouvellecaledonie

En tout, 135 cas avérés de coronavirus ont été dénombrés à bord, soit près de 65 nouveaux cas. Sur le navire, « l'inquiétude grandit », assurait ce mardi la croisiériste calédonienne. 

Un point sur la situation à bord ce mardi matin avec Linda Vittori :
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live