Coronavirus : réduction des vols entre Wallis et la Nouvelle-Calédonie

transports wallis
Aircalin
©NC la 1ère
Wallis et Futuna échappe encore au coronavirus. Mais des décisions ont été prises mercredi avant même la confirmation de cas en Nouvelle-Calédonie. Il n’y aura plus qu’une rotation aérienne tous les dix jours entre Mata’Utu et Nouméa, en priorité pour le fret et les «évasan».
Avant même d’apprendre la présence du coronavirus en Nouvelle-Calédonie, les autorités de Wallis et Futuna décidaient de réduire les liaisons aériennes entre Nouméa et Mata’Utu : de trois vols par semaine à un tous les dix jours, dédié en priorité au fret.
 

Mesures de prévention

«Des réunions techniques quotidiennes et des tables rondes hebdomadaires avec les instances partenaires, notamment les élus territoriaux et les chefs coutumiers, ont été mises en place depuis plusieurs semaines», expliquait le préfet ce mercredi. «Ces réunions ont conduit à prendre des mesures de prévention dont l’objectif majeur reste la protection de la population résidant à Wallis et Futuna.»
 

Vol maintenu le 25 mars

Un exemple ? «S’agissant du flux aérien, une quatorzaine est maintenant obligatoire.» Les vols du samedi 21 mars et du lundi 23 sont annulés. Un vol est maintenu mercredi 25, «prioritairement pour acheminer le fret indispensable à la vie économique du territoire». En effet, «une rotation aérienne entre Nouméa et Wallis sera programmée tous les dix jours, prioritairement pour acheminer le fret et gérer les Evasan». Mercredi, il n’y avait aucun cas de coronavirus déclaré à Wallis et Futuna où les écoles sont ouvertes.

Les explications de Lagimaina Hoatau, de Wallis et Futuna la 1ere :

Coronavirus, Wallis et Futuna la 1ere

 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live