La Coulée, Ouitchambo, Pindaï, Tontouta : un tour des feux du jour

incendies
Le feu de Ouitchambo, mercredi 3 décembre.
Le feu de Ouitchambo, mercredi 3 décembre. ©NC la 1ere
A chaque jour en Nouvelle-Calédonie, son lot de feux de brousse ou de forêt, ces temps-ci. Sans même parler de l'incendie toujours en cours au Mont-Dore, petit tour d'horizon de Boulouparis à Thio en passant par Pouembout, Païta ou Ouégoa.
Les interventions ont continué toute la journée, sur le grand feu du Mont-Dore, où plus de 60 personnes sont toujours déployées en plus des hélicoptères et camion-citerne, pour un bilan provisoire de 2500 hectares de végétation détruite. Mais d'autres fronts étaient toujours à déplorer ailleurs en Calédonie. A Boulouparis, le feu qui a commencé mercredi après-midi à Ouitchambo courait en évolution libre, ce jeudi. 
 

Pindaï brûle encore

Plus haut sur la côte Ouest, vers Pouembout, celui qui a détruit la végétation depuis ce week-end sur la presqu’île de Pindaï reste d’actualité, avec un bilan d’au moins 300 hectares brûlés. Jeudi matin, l’unité d’intervention de la sécurité civile a été engagée avec les pompiers du centre de secours communal, le renfort du service militaire adapté de Koumac et un hélicoptère bombardier d’eau. 
 
Pompiers en action à Ouitchambo
Pompiers en action à Ouitchambo, le 3 décembre. ©NC la 1ere
 

Reconnaissance à Thio

Toujours ce matin, les pompiers de Païta étaient toujours occupés par des feux à Tontouta. Des incendies continuaient également à sévir dans des secteurs inaccessibles de Ouégoa ou de Thio.
 

A Thio, une «biodiversité remarquable» qui «part en fumée»

Thio où une reconnaissance aérienne a été prévue ce matin pour dresser un point de la situation et prendre d'éventuelles décisions. L'antenne calédonienne du WWF déplore les conséquences de celui qui a évolué jusqu'à la forêt de la Saille. «L'incendie avait démarré le 26 novembre et a gagné en altitude la réserve naturelle de la Saille qu'il a complètement traversée et qu'il continue de détruire», déplore le Wild wild fund ce jeudi. «La biodiversité remarquable de cette forêt humide protégée part en fumée et c'est aussi trois périmètres de protection de captage d'eau qui sont touchés.».​​​​​​​ 

26 communes en risque très élevé

Rappelons que le dispositif Prévifeu place la majeure partie du pays en risque très élevé de feu de forêt, c'est-à-dire 26 communes : Lifou, l'île des Pins et toute la Grande terre à part la pointe Nord-Ouest. La réserve naturelle intégrale de la montagne des Sources, menacée par le grand incendie du Mont-Dore, est, elle, en niveau d'alerte extrême. D'où l'interdiction maintenue de faire du feu non domestique. Signalons également que le risque incendie devrait augmenter ces deux prochains jours avec le renforcement du vent, malgré des averses ponctuelles.
 
Carte Prévifeu du 5 décembre 2019
©Météo France NC