publicité

Un coup parfait pour l’OPT

La 8e étape s’est déroulée ce jeudi entre La Foa et le plateau de Thio. Victor Lafay le champion de France a signé une nouvelle victoire sur la mine. Son coéquipier de l’OPT, le maillot jaune Léo Danes, a réalisé une performance exceptionnelle lui aussi en finissant 3e de l’étape.

Comme l’an dernier à Tontouta, Victor Lafay s’est imposé sur la mine. C’est la première fois qu’un maillot tricolore signe une victoire d’étape sur le tour de Calédonie. © Erik Dufour/NC1ère
© Erik Dufour/NC1ère Comme l’an dernier à Tontouta, Victor Lafay s’est imposé sur la mine. C’est la première fois qu’un maillot tricolore signe une victoire d’étape sur le tour de Calédonie.
  • Erik Dufour (S.R)
  • Publié le
Elle était tant attendue cette étape de mine, et elle a pris une tournure magistrale avec un numéro fantastique du maillot jaune et de son coéquipier de l’OPT Victor Lafay. Au départ de La Foa, les coureurs ont lutté contre le vent pendant toute la première partie de la course jusqu’à l’embranchement de la route qui mène à Thio. Pas de vitesse, mais des attaques tout de même, avec trois pelotons qui se sont formés pour rouler de la sorte jusqu’après le passage devant l’embranchement de Ouano. Il fallait surtout faire le dos rond pour cette première portion au plat, avant d’attaquer la partie montagneuse de ce parcours du jour.

Un groupe de 8 hommes s’est ensuite formé à l’avant, incluant les costauds de la course, soir les mieux classés au général. Dès l’entame du col de Nassirah, les deux premiers du classement général, Léo Danes le maillot jaune et Enrick Lebars, 2e du général, sont partis devant. Ils ont totalisés jusqu’à une minute trente d’avance sur le peloton. Ce peloton a naturellement explosé dès le premier grimpeur, laissant à l’avant une situation très rare : les deux leaders du général à l’attaque, pour un duo qui n’a plus été inquiété jusqu’au pied de la mine SLN de Thio. Dans le groupe suiveur des échappés, les suivants du classement général étaient dans le coup aussi, à l’image d’Erwan Brenterch, Fabien Rondeau et Florian Barket, accompagnés du champion de France espoirs Victor Lafay.

Maillot jaune taille patron

Léo Danes a montré toute sa puissance aujourd’hui, il est resté le patron du Tour après un exploit magnifique dans le col de Nassirah comme sur la montée de la mine. © Erik Dufour/NC1ère
© Erik Dufour/NC1ère Léo Danes a montré toute sa puissance aujourd’hui, il est resté le patron du Tour après un exploit magnifique dans le col de Nassirah comme sur la montée de la mine.
Au pied de la mine, Léo Danes et Enrick Lebars sont toujours en tête avec 45 secondes d’avance sur leurs suiveurs. Le maillot jaune, vraiment costaud, a fini par lâcher Enrick Lebars, avant d’être rejoint par son coéquipier de l’OPT Victor Lafay. Ce dernier, à l’aise dans la montagne, est monté comme un TGV, tout comme il l’avait déjà fait l’année dernière sur la mine Montagnat à Tontouta.
Un scénario de rêve pour les coureurs de l’OPT, car l’attaque était aujourd’hui la meilleure des défenses. Victor Lafay s’impose au plateau de Thio, Boris Clark le Kiwi de l’équipe Betico est revenu très fort sur la fin lui aussi pour prendre la 2e place, et le maillot jaune en patron pointe en troisième position : tout simplement énorme et sublime dans la performance.

Pas de changement au classement général à deux jours de la fin de la course. Léo Danes a montré qu’il était très puissant et capable de garder son maillot jaune jusqu’au bout. Il a réalisé deux étapes de montagne avec une classe étonnante, et il devrait résister à ses adversaires sur les deux dernières étapes avant l’arrivée à Nouméa. Demain la course évoluera entre Dumbéa et Païta, avant le finale sur la commune du Mont-Dore samedi.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play