nouvelle calédonie
info locale

Coupe d’Océanie de futsal : des délégations bloquées en Calédonie après une suspicion de cas de rougeole

santé
Futsal coupe des Nations d'Océanie
©Lizzie Carboni
La Coupe des nations d’Océanie de futsal s’est déroulée la semaine dernière à Païta. Mais certaines délégations auraient peut-être apporté dans leurs bagages le virus de la rougeole. Conséquence : certains joueurs ne peuvent pas rentrer chez eux pour le moment. 
Les Océanias de futsal se sont déroulés toute la semaine dernière, du 28 octobre au 2 novembre à l’arène du Sud à Païta. Parmi les participants : des équipes du Vanuatu, de Fidji, de Tonga, des Salomon, de Nouvelle-Zélande, de Tahiti et de Nouvelle-Calédonie. 
 

Six Tongiens malades

Si la compétition s’est bien déroulée, on a pu noter que les Tongiens n’ont pas joué leur match vendredi dernier.  Six joueurs étaient malades, et présentaient des symptômes semblables à ceux de la rougeole.
 

Les délégations suivies médicalement 

Toutes les équipes ont donc été informées de la situation pendant le week-end par la direction des affaires sanitaires et sociales de la Nouvelle-Calédonie. Plusieurs prises de sang ont été réalisées afin de faire des analyses. Les joueurs et les encadrants sont suivis au niveau médical ; encore ce matin les Fidjiens étaient soumis à des prises de sang et des vaccins. La plupart des joueurs présents en Calédonie n’ont pas de carnet de vaccination, ce qui rend plus difficiles les vérifications. 
Selon nos informations, pour l’instant, aucune analyse n’a clairement identifié la rougeole, et personne hormis les Tongiens n'a présenté de symptômes de maladie. 
S’il y a suspicion, c’est que l’un des membres de l’équipe tongienne a été bloqué en Nouvelle-Zélande lors du transit avant l’arrivée dans le pays au début de la compétition.
 

Certaines équipes ont pu repartir

Déjà deux équipes ont pu rentrer chez elles, la Nouvelle-Zélande, les îles Salomon et certains joueurs de Tahiti dont les vaccinations étaient à jour. Les autres équipes restent dans leurs hôtels en attendant que toutes les vérifications soient faites.
Les équipes sanitaires s’activent pour vérifier l’état de santé de joueurs des équipes encore en Nouvelle-Calédonie.

Pas de panique si vous avez été spectateur de ce tournoi, et si le virus de la rougeole est finalement confirmé, pour que la contagion se fasse, il faut un contact rapproché entre personnes ou direct avec des sécrétions des malades. Par ailleurs, en Nouvelle-Calédonie, le vaccin contre la rougeole fait partie des vaccins obligatoires. 

Le reportage de Brigitte Whaap et Nicolas Fasquel
©nouvellecaledonie

 
Publicité