Courses hippiques : le calendrier de la saison 2021 dévoilé

hippisme
Courses hippiques
©NCla1ère

Après l’annulation de la saison 2020, la Fédération des courses hippiques a officialisé ce samedi son calendrier 2021. Au programme, dix réunions du 15 mai au 19 septembre entre Bourail, Nouméa, La Foa et Boulouparis.

Voilà une bonne nouvelle pour les passionnés de chevaux. La Fédération des courses hippiques a officialisé ce matin le calendrier de la saison 2021. Moment très attendu après l’annulation de la saison précédente à cause de la crise sanitaire.
Au menu, dix réunions entre le 15 mai à Bourail et le 19 septembre à Nouméa. Chaque journée comportera sept courses de galop et deux de trot attelé. Toutes ouvertes aux paris.
Parmi les grands rendez-vous de la saison, la Bourail Cup le 10 juillet, la Coupe Clarke le 8 août ou encore le Grand prix du gouvernement en clôture le 19 septembre.

Des jockeys venus de Métropole

Un retour rendu possible avec l’arrivée prochaine de nouveaux jockeys. 
« Cette année, la fédération a pris l’initiative d’écrire à l’ensemble des jockeys métropolitains pour leur proposer de venir courir cette saison en Nouvelle-Calédonie » explique Pascal Vittori, le président de la Fédération des courses hippiques. « On a réalisé une vidéo promotionnelle et on a eu dix-sept retours, ce qui va permettre à toutes les écuries qui souhaitent courir cette année de bénéficier d’un jockey et de courir dans les meilleures conditions ». 

Les jeunes chevaux

Une nouvelle saison qui sera tournée vers la jeunesse équine, celle que personne n’a vu courir l’an dernier et qui fera ses grands débuts en mai.
« Les catégories basses, c’est à dire à deux ans, à trois ans, et éventuellement à quatre ans, les chevaux courent avec les mêmes catégories d’âge » explique Nicolas Schneider, vice-président de la Fédération des courses. « Mais à partir de trois ans, ils peuvent aller se confronter à des chevaux d’âge supérieur. C’est notamment le cas dans la Casino Coupe Clarke qui est ouverte aux trois ans. Donc, tout l’enjeu est de très vite pouvoir mesurer la valeur de ces jeunes chevaux pour leur permettre d’intégrer des lots supérieurs ».   

Le trot attelé

L’autre objectif, c’est de continuer le développement du trot attelé sur le Territoire. 
Avec six nouvelles juments importées l’an dernier, le peloton pourrait atteindre la quinzaine de montures. De quoi organiser à nouveau deux courses par réunion.
A noter que la Fédération a dû jongler avec un budget de dotation plus serré… il est passé de 50 millions de francs CFP prévus en 2020 à 34 millions cette saison. 

Le calendrier

15 mai : Bourail
29 mai : La Foa
12 juin : Boulouparis
26 juin : La Foa
10 juillet : Bourail
25 juillet : Nouméa
8 août : Nouméa
21 août : Boulouparis 
4 septembre : Boulouparis
19 septembre : Nouméa

Les Outre-mer en continu
Accéder au live