Covid-19 : au point presse du jeudi 30 septembre, l’annonce de cinq nouveaux décès, mais aussi d’une certaine reprise de la vaccination

coronavirus
Centre de vaccination de Ko We Kara, fil des deuxièmes doses, 29 septembre 2021
Le centre de vaccination établi à Ko We Kara du 8 septembre au 29 octobre symbolise les importants moyens déployés pour faire progresser la couverture vaccinale en Calédonie. ©Sheïma Riahi / NC la 1ere
La Nouvelle-Calédonie déplore 119 victimes de la pandémie de Covid-19, selon le point sanitaire transmis ce jeudi par le gouvernement.

La Nouvelle-Calédonie pleure cinq disparus de plus à cause de la pandémie. Cinq morts évoquées ce jeudi après-midi, en point presse du gouvernement. Elles portent le bilan officiel à 119 décès. 

7 428 cas

Yannick Slamet, porte-parole de l’exécutif, a évoqué ensuite la détection de 252 nouveaux cas en vingt-quatre heures, soit 7 428 cas en tout depuis le 6 septembre. Il a décompté 55 malades en service de réanimation, 285 hospitalisations en unité Covid et 172 patients accueillis en hospitel (134 dans le Sud, 27 en province Îles, onze dans le Nord). 

Plus de quatre mille injections mercredi

En termes de vaccination, les autorités sanitaires ont recensé 4 003 injections ce mercredi. "Un chiffre encourageant, compte-tenu du fléchissement qu’on avait observé", a souligné le membre du gouvernement. Mais "sûrement insuffisant". A ce stade, à peine un tiers de la population a une couverture vaccinale de deux doses :  le taux donné ce jeudi est de 32,5 %.

On est encore assez loin du compte malgré les chiffres encourageants que l’on a pu constater hier. 

Yannick Slamet, porte-parole du gouvernement

 

Le vaccin Janssen arrive, les autotests aussi

Yannick Slamet a indiqué que 2 000 doses du vaccin Janssen, recommandé pour les plus de 55 ans, étaient attendues en fin de semaine. Ce vaccin dit classique (pas à ARN messager) s’administre en une dose unique et est pleinement efficace au bout de 28 jours. Toutefois, les autorités de santé recommandent de faire une dose de rappel avec un vaccin à ARN messager un mois après l’administration de la dose de Janssen. 
Selon la demande, d’autres doses seront commandées.
A noter aussi l’arrivée prochaine des autotests, dont les modalités de distribution et de commercialisation seront étudiées par le gouvernement la semaine prochaine. 

L’importance de la 2ème dose et la possible 3ème dose

Le porte-parole du gouvernement a rappelé que depuis le début du confinement, environ 45 000 personnes ont reçu leur première dose de vaccin.
Ils sont désormais attendus pour leur deuxième dose, une dose "cruciale, absolument indispensable pour obtenir un schéma vaccinal complet" a rappelé Yannick Slamet.
La deuxième dose de vaccin Pfizer s’administre 21 jours après la première injection, il ne faut pas dépasser un délai de quatre semaines entre les deux doses sous peine de perdre le bénéfice de la vaccination. 
Quant à la troisième dose, elle est recommandée six mois après la deuxième injection pour les personnes âgées et fragiles, et possible pour tous à partir de 12 ans. 

Combien de doses de vaccin pour les personnes qui ont contracté le Covid-19 ? 

Le Dr Sébastien Mabon de la Dass a précisé le protocole de vaccination pour les personnes ayant déjà contracté le virus.
Si vous avez été détecté positif au Covid-19 sans être vacciné, vous devez recevoir une dose de vaccin entre deux et six mois après la maladie.
Si vous aviez reçu votre première dose de vaccin avant d’attraper la maladie, une deuxième dose sera également nécessaire deux à six mois après si vous avez contracté le virus dans les 15 jours suivant la première injection. 


La vaccination par les libéraux

Le gouvernement a ouvert la possibilité de vacciner aux professionnels de santé libéraux, à savoir les médecins, infirmiers ou pharmaciens, dans leurs cabinets, officines, ou au domicile des patients. Ils devront auparavant déclarer cette activité à la Dass. Un outil informatique permettra également de tracer toutes les vaccinations ainsi faites.
A noter que les vaccinations effectuées par les professionnels de santé libéraux restent gratuites, les patients n’ont aucune avance de frais à faire. 

 

Taux d’incidence 

Concernant le taux d'incidence, "ce qui est intéressant, c'est la variation des chiffres", estime le Dr Sébastien Mabon de la DASS. "Actuellement, nous sommes sur une pente descendante, qui pourrait répondre aux mesures mises en place par le gouvernement" . 

"C'est très en lien avec le taux de dépistage. Il est extrêmement important que l'ensemble de la population qui a des symptômes se fasse dépister", a-t-il ajouté. En évoquant une inquiétude quant à un faible taux de dépistage dans le Nord.
Le dernier taux d’incidence fait d’état d’environ 600 cas/semaine pour 100 000 habitants contre plus de 1000 il y a dix jours. 

A noter que le gouvernement doit annoncer en cette fin de semaine l'éventuelle prolongation du confinement ou une adaptation des mesures. 

Le point avec Martin Charmasson et Jerry Carissan 

©nouvellecaledonie

Retrouvez l'intégralité du point presse ci-dessous : 

Le résumé du point sanitaire : 

Plus de détail sur la deuxième dose de vaccin :