Covid-19 : des dispositions sanitaires pour les minéraliers en Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Minéralier Kouaoua
©NC la 1ère

C’est une des inquiétudes en Nouvelle-Calédonie : que la situation sanitaire empire, mais par la mer. Les coutumiers de l’aire Hoot Ma Whaap, dans le grand Nord du pays parlent d’un risque lié aux minéraliers qui travaillent dans les communes minières.

Des masques, du gel et des gants. C’est un trio gagnant que les employés de l’entreprise Cotransmines, qui s’occupe de charger le minerai à Ouaco, Poya et Nakety, connaissent bien, puisqu’ils l'ont utilisé l’an dernier. 

Le reportage de Mathieu Ruiz-Barraud : 

Dispositions minéraliers covid Nouvelle-Calédonie

 

Interactions

Mais le point sensible soulevé par les coutumiers sur le territoire, c’est l’interaction, même lointaine, entre travailleurs calédoniens et équipages des minéraliers venus de Corée du Sud. Alain Giraud, directeur en charge de la sécurité et de l’hygiène en entreprise, se veut en revanche rassurant : rien n’est laissé au hasard. 

« La route pour arriver jusqu’à nos sites prend jusqu’à 14 jours de mer, ce qui permet d’avoir une quatorzaine de principe, pour les équipages partis de Corée. Sitôt arrivés sur les sites, lorsque le navire est mouillé, systématiquement avant de débuter les opérations, un infirmier qui monte à bord de nos navires et s’assure avec le capitaine qu’il n’y a pas eu de cas de coronavirus. Ensuite, il réunit l’ensemble de l’équipage, puis il y a une prise de température systématique ». 

Alain Giraud dispositions minéraliers Covid NC
©Mathieu Ruiz-Barraud / Nc la 1ere

Vaccination

Cette année, la nouveauté pour l’entreprise c’est le lancement de la campagne de vaccination, qui a débuté il y a deux mois et à laquelle les professionnels locaux pourraient être candidats, précise Alain Giraud. « On s’est très vite rendu compte que les équipages du navire minéralier faisaient leurs travaux sur le pont, croisaient nos grutiers et qu'ils se côtoyaient même de loin. Cette espèce de promiscuité qui dure le temps du chargement, à peu près huit jours, fait que ce sont des candidats à la vaccination ».

Le monde minier et son ouverture à l’extérieur sont scrutés de très près, car c'est aussi l’un des poumons de l’économie de la Nouvelle-Calédonie. Entre maintien de l’activité et garantie de la sécurité, c’est un véritable travail d’équilibriste qui est effectué sur le Caillou.