Covid-19 : en Australie, le Victoria se reconfine pour la 5ème fois

océan pacifique
Melbourne
Melbourne ©CC
L’Etat du Victoria, et notamment sa capitale Melbourne sont entrés en confinement ce jeudi soir pour une durée de cinq jours. En cause, la propagation du variant Delta du coronavirus.

Après le New South Wales (Nouvelle-Galles du Sud), c’est au tour de l’Etat du Victoria de repartir depuis minuit ce jeudi 15 juillet en confinement face à la propagation de l’épidémie de Covid-19. 
C’est le cinquième confinement auquel est confronté Melbourne, la deuxième ville d’Australie. 
La mesure s’applique pour une durée de cinq jours à l'ensemble de l'Etat de Victoria, a annoncé Dan Andrews, le Premier ministre de l'Etat.
Cette décision porte à 12 millions le nombre d'Australiens soumis à une obligation de confinement, puisque les cinq millions d'habitants de Sydney sont aussi confinés depuis fin juin.

Une "absolue nécessité"

L'Australie s'efforce en ce moment de venir à bout d'une flambée de cas du variant Delta qui a contaminé près d'un millier de personnes en un mois.
Dan Andrews a dit avoir pris la décision d'un cinquième confinement "le coeur lourd", mais estimé qu'il s'agissait d'une "absolue nécessité" pour l'Etat de Victoria.
"Rien dans cette épidémie n'est juste", a-t-il dit en observant que douze cas recensés dans l'Etat impliquaient désormais que 10.000 personnes soient testées.
"On a qu'une seule fois l'occasion d'agir vite et bien", a-t-il dit aux journalistes. "Si vous attendez, si vous hésitez, si vous doutez, alors viendra un moment où vous regarderez en arrière en vous disant que vous auriez dû en faire plus, plus tôt.

Une manifestation à Melbourne

Des centaines de personnes se sont retrouvées jeudi soir dans le centre de Melbourne devant la gare de Flinders Street pour protester contre ce nouveau confinement avant de se diriger vers le parlement. La police n’a toutefois procédé à aucune arrestation. 

Une campagne de vaccination lente

L'Australie a longtemps été encensée pour ses bons résultats initiaux dans la gestion de la pandémie, qui ont essentiellement été dus à la fermeture très stricte des frontières du pays.
Mais la campagne de vaccination est extrêmement lente, au point que moins de 10% de la population est vaccinée, au moment où nombre de pays développés commencent à envisager le monde d'après.
Contrairement à beaucoup de pays qui tentent de contrôler la circulation du virus, l'Australie a opté pour une stratégie de zéro cas.