Covid-19 : la Nouvelle-Calédonie retourne en confinement à partir de mardi midi, pour quinze jours

coronavirus
Caissière gestes barrières, 6 mars 2021
Gestes-barrières de retour aux caisses d'un supermarché, le 6 mars. ©Sheïma Riahi / NC La 1ère
La Nouvelle-Calédonie n'est plus Covid-free, le président du gouvernement annonce ce lundi soir le passage en confinement strict dès ce mardi midi, pour deux semaines Les établissements scolaires sont d'ores et déjà fermés.

Troisième confinement en dix-huit mois. Un confinement strict et généralisé qui prendra effet mardi 7 septembre à midi, et pour quinze jours, ont annoncé les autorités lundi soir. Le président du gouvernement, Louis Mapou, a en effet confirmé, depuis le siège de l'exécutif, que trois cas autochtones de Covid-19 ont été détectés en Calédonie auprès de trois résidents. "Les mesures déjà en vigueur en mars 2020, puis en mars 2021 vont de nouveau trouver à s’appliquer", a ajouté le haut-commissaire, Patrice Faure, à cette déclaration commune.

  • Trois résidents

Une de ces personnes est hospitalisée au Médipôle depuis plusieurs jours, elle est symptômatique "depuis une semaine environ" et non vaccinée. 

La seconde, vaccinée et asymptômatique, a été détectée avant son embarquement pour Wallis-et-Futuna, ce lundi matin, à l'aéroport de la Tontouta, alors que des tests antigéniques étaient effectués sur les passagers dans le cadre de la bulle sanitaire entre les deux collectivités. Vol annulé d'emblée.

La troisième, évasanée depuis Lifou, non vaccinée et symptômatique, a été admise en réanimation ce lundi après-midi. Elles sont toutes trois hospitalisées à l'unité Covid-19 du Médipôle.

Il s’agit de trois cas autochtones, qui proviennent de situations sociétales très différenciées. Les investigations ont été lancées immédiatement afin d’identifier les cas contacts de ces personnes et essayer d’identifier la chaîne de transmission. Leurs proches sont isolés à domicile ou pour certains, à l’hôtel.

Louis Mapou, président du gouvernement

 

"Le virus a commencé à circuler"

"Ces personnes n'ont aucun lien les unes avec les autres et n'ont pas voyagé récemment", a-t-il insisté. "Cela signifie que le virus a commencé à circuler en Nouvelle-Calédonie", a-t-il poursuivi, et "qu'à cette heure", plusieurs dizaines de Calédoniennes et de Calédoniens sont probablement contaminés.

Je vous demande de ne pas céder à la panique. Et de ne pas rajouter de difficultés aux difficultés que nous allons avoir à gérer.

Louis Mapou

 

  • Les raisons du confinement

Le confinement "doit permettre de casser la transmission du virus". Deuxième objectif : " poursuivre les investigations et accélérer la vaccination des Calédoniens dans les quinze prochains jours".

L’objectif immédiat est bien de casser les chaînes de contamination. La contagiosité du variant Delta qui a frappé très sévèrement nos cousins polynésiens et les Antilles françaises nous y oblige.

Patrice Faure, haut-commissaire de la République

 

  • Interdiction des déplacements et réunions, sauf exception

Qui dit confinement strict, dit interdiction des déplacements. Sauf les trajets entre son domicile et son lieu de travail, pour une consultation ou des soins qui ne peuvent pas être différés, dans le cadre de déplacements professionnels impérieux ou de sorties. Ces sorties étant limitées aux membres d’une même famille, pour prendre l'air dans un périmètre restreint autour de chez soi. 

Et puis interdiction de toute forme de réunion, y compris les cultes et les cérémonies coutumières, en dehors des obligations professionnelles et de ce qui est nécessaire à la continuité des services.

  • Retour annoncé des attestations et port du masque obligatoire

L’obligation de présenter une attestation qui justifie le motif impérieux du déplacement va être rétablie. Résultat, il faut s'attendre à retrouver les contrôles  par les forces de l'ordre, pour l'attestation et le masque, et les amendes allant de pair. Car le port du masque, de type chirurgical ou UNS1, est obligatoire dès maintenant, en dehors du domicile. 

  • Numéro vert

Un numéro vert d’information doit être mis en place dès mardi midi, le 05 02 02, pour répondre aux questions et orienter les personnes qui développeraient des symptômes. C’est le numéro à appeler si vous avez de la fièvre ou que vous toussez de façon inhabituelle. Et pas le 15, réservé aux urgences vitales. 

Autre numéro annoncé, par le représentant de l'Etat : le 26 63 26, pour y joindre une cellule d'information au public.

Les patients sont appelés à continuer à aller consulter leur médecin. La continuité des soins est assurée, est-il annoncé, les établissements hospitaliers restent ouverts et doivent s’organiser pour accueillir au mieux les patients.

Ces mesures strictes sont le résultat d’une décision concertée avec les autorités calédoniennes, éclairées par l’avis du comité d’experts qui conseille le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire.

Patrice Faure

 

  • Ecoles fermées

Etablissements scolaires et campus sont d'ores et déjà fermés, là aussi pour quinze jours. Les crèches pourront s'arrêter mardi midi. Pour les enfants du personnel prioritaire, les dispositifs d'accueil seront mis en place ces prochains jours. 

confinement COVID19 - Modalités concernant les écoles publiques et internats de la province Sud
confinement COVID19 - Modalités concernant les écoles publiques et internats de la province Sud
  • Impact sur les transports

Le trafic aérien domestique sera suspendu à compter de mardi soir, minuit. De même que les cars Raï. Le réseau Tanéo, c'est-à-dire les bus de Nouméa et du Grand Nouméa, pourra continuer à fonctionner, dans le respect des gestes barrière et de la distanciation.

Concernant les liaisons aériennes internationales, le vol de Tokyo prévu demain soir est suspendu et ne devrait voir monter à son bord que du personnel de santé. Le vol de Tokyo attendu ce samedi sera maintenu, mais uniquement pour les personnels médicaux qui doivent revenir sur le Caillou.

La solidarité nationale continuera de jouer à plein.

Patrice Faure

 

  • Appel à "privilégier le télétravail"

Les activités économiques ne recevant pas du public peuvent se poursuivre, "mais les employeurs sont invités à privilégier le télétravail et, si ce n’est pas possible, à respecter impérativement les gestes barrière et la distanciation sociale". 

Les établissements recevant du public (bars, discothèques, nakamals, restaurants, salles de jeux, salles de spectacle) fermeront à compter de mardi midi.

La vaccination est le meilleur moyen, voire le seul, de se protéger des formes graves du Covid-19 et de préserver nos capacités hospitalières. C’est l’enjeu de ces prochains jours.

Louis Mapou

 

  • Retrouvons les bons réflexes

Les Calédoniens sont à nouveau appelés à limiter les contacts les uns avec les autres "à leur strict minimum", y compris les personnes vaccinées. 

>>> Suivez l'évolution de la situation dans notre direct numérique

Rappelez-vous : la Calédonie a été une première fois confinée strictement du 24 mars au 20 avril 2020. Et une deuxième fois du 8 au 28 mars 2021.