Covid-19 : la Nouvelle-Zélande maintient le confinement et attend le pic

coronavirus
Jacinda Ardern, ministre de Nouvelle-Zélande, lors du point Covid du 23 août.
Jacinda Ardern lors du point Covid du 23 août. ©Capture d'écran Facebook live
La Nouvelle-Zélande maintient son confinement national face à la progression de l'épidémie. La Première ministre, Jacinda Ardern, a prévenu : la vague de contaminations causée par le variant Delta n'a pas encore atteint son maximum.

"Delta a une longueur d'avance sur nous et il a fallu nous mettre à sa hauteur aussi vite que possible." Les mots sont de Jacinda Ardern. Lundi 23 août, la Première ministre néo-zélandaise a prévenu ses concitoyens : "Nous ne pensons pas avoir atteint le pic de cette flambée." Elle estime donc qu'il est trop tôt pour lever les restrictions après l'apparition, la semaine dernière, du premier cas de Covid repéré en dehors du sas sanitaire depuis six mois. Il a été détecté sur un quinquagénaire habitant la banlieue d'Auckland.

Un peu plus longtemps à Auckland

Prolongé une première fois, ce confinement qui devait cesser mardi 24 est maintenu jusqu'à vendredi 27 sur l'ensemble du pays. Et jusqu'au soir du mardi 31 à Auckland. "L'option la plus sûre pour tout le monde est de rester dans la course plus longtemps", a expliqué Jacinda Ardern. "Cela nous permettra d'avoir plus de données et de voir si le virus s'est propagé", a-t-elle ajouté. 

Ce mardi, 41 nouveaux cas ont été annoncés, 38 à Auckland et trois à Wellington. Durant les derniers jours, des cas positifs avaient été enregistrés dans plusieurs lieux très fréquentés, notamment des écoles, des églises et des supermarchés. Les autorités estiment que des milliers de personnes pourraient être des cas contact.

Une stratégie "zéro Covid" questionnée

Le Pays du long nuage blanc a été salué pour sa gestion efficace de la pandémie qui, jusqu'à présent, a fait 26 morts pour une population de cinq millions d'habitants. Toutefois, la Nouvelle-Zélande a reconnu dimanche 22 août que cette stratégie "zéro Covid" était menacée par la propagation du très contagieux variant Delta. 

Toutes nos mesures existantes semblent moins adaptées et cela soulève des questions sur l'avenir de notre stratégie à long terme. 

Chris Hipkins, ministre kiwi en charge de la lutte anti Covid-19 

 

Faible taux de vaccination

Cette crise sanitaire a mis en évidence la lenteur de la campagne de vaccination, et des critiques se sont élevées. Seulement 20% de la population kiwie est entièrement vaccinée à ce stade. C’est l'un des taux les plus faibles du monde "développé". Le porte-parole du Parti national, Chris Bishop, a estimé que cette nouvelle épidémie pointait les lacunes du gouvernement en matière de vaccination, notamment en raison de difficultés d'approvisionnement.