Covid-19 : la vaccination des enfants a débuté

coronavirus
Vaccination enfants
La vaccination des enfants commence à Nouméa. ©Sheïma Riahi
La vaccination des enfants de 5 à 11 ans a débuté cette semaine. Comme en Métropole, elle intervient alors que la circulation du variant Omicron est confirmée en Calédonie. Depuis lundi, comment se passent ces opérations de vaccination? Exemple au centre médico-social de Montravel.

Derrière son masque, la petite Kendra pousse un ouf de soulagement. C'est passé. Du haut de ses 6 ans, la petite fille est fragile, asthmatique depuis sa naissance, d'où le choix de ses parents de la faire vacciner par précaution. "On n'avait qu'une seule hâte, c'était que le vaccin sorte sur le territoire pour les 5 ans-11 ans, comme elle est asthmatique, explique sa maman. Et tout le monde est vacciné dans la famille, alors on préférait aussi protéger la petite." 

Edith est infirmière scolaire depuis 20 ans. La professionnelle de santé a une véritable expérience auprès des enfants. Son atout : savoir les mettre en condition pour que l'injection se passe au mieux. "On essaye de bien discuter avec l'enfant et ses parents et après pour le vaccin, il faut être assez rapide. Pour que l'enfant n'ait pas le temps de réfléchir et d'avoir trop peur. "

 

Il faut être assez rapide. Pour que l'enfant n'ait pas le temps de réfléchir et d'avoir trop peur.

Edith, infirmière

Le reportage de Cédrick Wakahugnème : 

La vaccination des enfants a débuté

 

Un espace dédié

Dans ce centre, la vaccination est limitée à une dizaine d'enfants. Ils sont accueillis dans un espace entièrement dédié. "On a vraiment un bureau particulier où on reçoit les enfants. S'il y a la moindre suspicion, on a des tests pour savoir si l'enfant a eu le Covid et à quelle période", détaille Jean-Baptiste Friat, le directeur de la DPASS.

A Montravel, les vaccinations d'enfants se font sur rendez-vous : le mercredi et le vendredi en après-midi. L'enfant reçoit le vaccin Pfizer et, comme les adultes, il doit revenir 21 jours après, pour la seconde injection. 

Pour rappel, la vaccination des enfants n'est pas obligatoire, mais conseillée pour ceux dont la santé est fragile. 

 Le reportage de Sheïma Riahi et Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie