Covid-19 : le point sur le fonctionnement des anticorps

coronavirus
619c1d47dac16_capture-d-ecran-2021-11-23-a-09-43-34.png
Anticorps tests Covid ©William Lecren
Quand on est positif à la covid ou à n’importe quelle maladie infectieuse, le système immunitaire va fabriquer des anticorps contre ce microbe ou ce virus. Selon la Haute Autorité de Santé, un taux d’anticorps élevé ne veut pas forcément dire que l’on est complètement protégé.

"On voit qu'elle présente un taux très élevé d'IGG anti-sars Cov 2." Ce résultat est celui de Margareth, patiente covid qui a effectué un test sérologique pour vérifier la présence d’anticorps contre le virus avant de se faire vacciner.

Si on a eu la covid, on a des anticorps, mais tout le monde développe un taux d'immunité de la même façon après une maladie. "Comme j'ai été atteinte d'un Covid sévère, je suis bien immunisée pendant quelques mois, explique Margareth. Mais cependant, à la sortie de l'hôpital le médecin m'a conseillé de faire mon vaccin, deux ou trois mois après. J'estime que je suis assez protégée, donc je ne pense pas que je ferai ce vaccin tant que mon immunité est aussi élevée."

Doper son immunité sur du long terme

La présence d’anticorps témoigne du fait que l’organisme a été en contact avec le virus, mais il est difficile de dire combien de temps durera l’immunité. Un taux élevé d’anticorps ne présente pas une contre-indication à une injection vaccinale, nous explique, docteur Ann-Claire Gourinat, responsable du laboratoire de biologie médicale du CHT. "Il n'y a pas de consensus officiel sur le taux d'anticorps nécessaire. Il y a eu des papiers qui montrent qu'il faut un seuil d'anticorps relativement important. Le vaccin est recommandé deux à trois mois après une infection, lorsque la personne a encore ses anticorps post-infectieux. Ça va permettre de faire un rappel immunitaire avec ce vaccin et de rebooster son système immunitaire pour tenir sur du long terme."


La meilleure réponse, sur le plan immunitaire, est d’avoir contracté la maladie puis d’avoir été vacciné. 

Un test qui n'est pas utilisé en Calédonie

Le « TROD » est un test sérologique rapide qui permet de rechercher des anticorps dirigés contre la covid-19. Il est utilisé depuis d’avril 2021 en France pour identifier les personnes dont l’infection n’a pas été diagnostiquée. Mais le « TROD » n’est pas recommandé pour la Nouvelle-Calédonie. "A cause des anticorps liés au virus de la dengue on peut avoir des réactions croisées. Donc le risque c'est d'avoir un résultat faussement positif en utilisant ce type de tests, détaille Ann-Claire Gourinat. Un TROD, que ce soit pour la Covid-19 ou le HIV, c'est comme pour faire une glycémie. On récupère une toute petite goutte de sang au bout du doigt."