Covid-19 : plusieurs milliers de manifestants en Nouvelle-Zélande contre les restrictions sanitaires

océan pacifique
Parlement Nouvelle Zélande
©New Zealand Parliament
Contre le vaccin ou le confinement, les protestataires ont réclamé la fin de toutes les restrictions. Ils sont allés notamment le crier devant le parlement à Wellington.

Plusieurs milliers de manifestants ont manifesté ce mardi 9 novembre en Nouvelle-Zélande contre les restrictions imposées pour lutter contre la propagation du Covid-19, mobilisant un important déploiement policier à Wellington. 

Contre le vaccin, l’obligation vaccinale et le confinement 

Environ 3.000 personnes, dont des dizaines de motocyclistes, la plupart ne portant pas de masque, ont traversé le centre-ville de la capitale néo-zélandaise pour rejoindre le parlement.
Certains participants portaient des drapeaux "Trump 2020", tandis que d'autres arboraient des pancartes maoris, ou portant des slogans contre les confinements ou soutenant les enseignants qui risquent de perdre leur emploi s'ils refusent la vaccination.
D'autres visaient la Première ministre Jacinda Ardern avec des slogans tels que "Pro Choice, Anti Jacinda", ou encore les médias.
La manifestation s'est déroulée dans un climat tendu mais de manière pacifique et s'est dispersée après que les manifestants aient exécuté un haka dans l'enceinte du Parlement.
La police a déclaré qu'il n'y avait pas eu d'arrestation à Wellington, bien qu'elle se soit dite déçue qu'autant de participants fassent fi des restrictions liées au coronavirus. 


Le "Thank you" de la Première ministre aux vaccinés

Jacinda Ardern a déclaré que la plupart des Néo-Zélandais soutenaient la réponse de son gouvernement au virus, notant que près de 90% de la population a reçu au moins une dose de vaccin.
"Ce que nous avons vu aujourd'hui n'est pas représentatif de la grande majorité des Néo-Zélandais", a-t-elle déclaré aux journalistes avant de remercier ses compatriotes qui se sont fait vacciner et qui prennent ainsi part à l’effort du pays pour combattre le Covid-19.

La stratégie néo-zélandaise

Le gouvernement néo-zélandais a adopté une réponse sévère au virus, avec de stricts confinements et des fermetures des frontières. La Nouvelle-Zélande a enregistré un bilan de 31 décès dus au Covid-19 pour une population de cinq millions d'habitants.
Les habitants d'Auckland, la plus grande ville du pays, sont confinés chez eux depuis la mi-août et Mme Ardern a indiqué cette semaine que ces restrictions seraient maintenues jusqu'à la fin novembre.
Elle a promis d'introduire plus de libertés, y compris la fin du confinement, lorsque 90% de la population sera entièrement vaccinée. Cependant, ceux qui ne sont pas encore vaccinés seront toujours confrontés à des restrictions en matière d'emploi, de voyage et de divertissement.