Covid-19 : quelle stratégie vaccinale pour la Calédonie ?

coronavirus
Vaccin. Seringue
©CC
Avec les annonces qui se multiplient dans le monde, la perspective d’un vaccin anti-Covid-19 se rapproche de plus en plus. La France pourrait commencer les vaccinations à la fin de l’année. Mais qu’en est-il en Nouvelle-Calédonie ?
Lors de son adresse aux Français ce mardi soir, Emmanuel Macron a évoqué la vaccination contre le coronavirus. Les premiers vaccins dit-il pourraient être disponibles fin décembre pour les plus fragiles. 
On écoute Emmanuel Macron : 


Mais qu’en est-il en Nouvelle-Calédonie certes protégée du Covid mais où le vaccin permettrait d’envisager une réouverture du transport aérien international ?
 

Trois étapes dans la vaccination

A ce jour, rien n’est encore décidé. Mais le gouvernement calédonien et les autorités sanitaires ont déjà élaboré une stratégie vaccinale.
Comme dans le reste du monde, en trois étapes :
  • Il faut d’abord vacciner les professionnels considérés comme « indispensables » : dans la santé, le transport aérien international et certains services administratifs soit au moins 3 000 personnes.
  • Ensuite, toutes les personnes considérées comme « vulnérables », c’est-à-dire tous ceux qui ont plus de 65 ans et quelque soit l'âge, celles et ceux qui ont une affection longue maladie ayant un risque avec le coronavirus, comme par exemple les diabétiques ou ceux qui ont une maladie cardiovasculaire. Au total, 40 000 personnes seraient visées. S'ajoutent également les personnes présentant une obésité, mais il n'existe aucune donnée sur le nombre de personnes concernées. 
  • Enfin, la population générale soit 250 000 personnes.
 

Quel vaccin pour la Calédonie ?

Concrètement, la Nouvelle-Calédonie étant compétente en matière de santé, c’est le gouvernement local qui va donc gérer cette campagne de vaccination avec les autorités sanitaires.
Le président du gouvernement a demandé officiellement à l’Etat si la Nouvelle-Calédonie était éligible à la distribution du premier stock national et européen de vaccin. Pas encore de réponse.
Et en parallèle, car il y a urgence pour ne pas pénaliser trop longtemps l’activité économique du pays, les autorités sanitaires attendent de recevoir les résultats des différents laboratoires pour éventuellement commander directement des stocks de vaccins.
En plus , la DASS-NC a une convention avec l’agence nationale du médicament pour profiter de son expertise.
Enfin, le vaccin sera-t-il gratuit et obligatoire pour les Calédoniens ? Ce sera au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie de décider.  
Christopher Gygès, le porte-parole du gouvernement, au micro de Steeven Gnipate 

Vaccin Covid itw Gygès

Les Outre-mer en continu
Accéder au live