publicité

Le CTOS craint une ingérence politique

La délibération sur le plan stratégique du sport a été votée au Congrès ce 20 février. Une phrase a été modifiée. Une légère modification qui fait craindre un risque d’ingérence politique, affirme le CTOS : comité territorial olympique et sportif de Nouvelle-Calédonie.

  • N.G
  • Publié le
C'est une tournure de phrase qui a mis le feu aux poudres : « Renforcer la gouvernance institutionnelle de la politique sportive », a remplacé la phrase, « mettant en relation la gouvernance institutionnelle et la gouvernance sportive ».  Le CTOS craint en tous cas un risque d’ingérence politique.
Le comité est composé de bénévoles et non de fonctionnaires. Il veut préserver l’indépendance du mouvement sportif . 

Plus de 500 millions de francs chaque année pour le sport
La délibération sur le plan stratégique ainsi modifiée a été votée par la majorité du congrès ce 20 février.
La réponse de Valentine Eurisouké, membre du gouvernement en charge des  Sport  ne s’est pas fait attendre. 
L'éxécutif dépense plus de 500 millions de francs chaque année pour ce secteur. A ce titre, il lui apparait "nécessaire que le positionnement et le rôle des institutions et des collectivités soient clarifiés dans le texte". 

Reportage Sylvie Hmeun
CTOS : vers une ingérence politique

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête