Cyclone Cook : l'alerte 2 déclenchée plus tôt que prévu

cyclones
Photo Arbre tombé Tyé Poindimié Cyclone Cook (10 avril 2017)
Arbre tombé ce lundi 10 avril au matin à Tyé, Poindimié ©NC 1ère (Marguerite Poigoune)
Les alertes cycloniques montent d'un cran, à l'approche de Cook. Le point sur la situation selon l'endroit où vous vous trouvez en Nouvelle-Calédonie.
Au vu de l'avancée du cyclone Cook, les étapes s'accélèrent. La sécurité civile a avancé le déclenchement de l'alerte 2 pour la province nord, Lifou, Ouvéa, Bourail et Thio. C'est effectif depuis ce lundi à 11 heures. Belep et Maré ne sont pas concernées et restent en niveau 1. 

Quatre autres communes du Sud en niveau 2 dès 16 heures

Le reste de la province Sud vient d'entrer en alerte cyclonique numéro 1. Mais attention, le passage en alerte 2 est là aussi avancé. Les quatre communes de La Foa, Moindou, Saraméa et Farino basculeront en niveau 2 à 16 heures. Les autres zones du Sud, dont l'agglomération nouméenne, feront de même à 18 heures. 

Rappel des consignes

L'alerte 2, ça signifie que le passage du cyclone est imminent, dans quelques seulement. Une fois passé ce stade, il faut se confiner chez soi ou dans un abri sûr. On ne circule plus, même pas à pied. Mieux vaut s'éloigner des baies vitrées, et occulter les ouvertures avec des volets ou, à défaut, des panneaux de bois cloutés. 

Gare aux fausses accalmies

Au cas où la situation se dégrade, il est conseillé de se réfugier aux endroits les plus résistants de la pièce. Surveiller la résistance de son abri en restant vigilant la nuit, être attentif aux risques d'inondation et ne pas se fier aux accalmies : rappelons que le passage de l'oeil d'un cyclone peut donner une fausse impression d'amélioration, mais les vents ne reprennent que de plus belle ensuite. Ce n'est que quand l'alerte 2 est levée que l'on peut sortir.