Cyclones : mieux comprendre les prévisions partagées sur les sites internationaux

météo
Cyclone Niran image satellite
©Windy.com
Les rumeurs concernent aussi la météo. Dernièrement, une information erronée circule sur l'apparition d'une douzaine de cyclones en Calédonie. La conséquence d'une mauvaise traduction de publications anglaises, expliquent les services de la météo.

Sur le site cyclonextreme.com, non seulement la Nouvelle-Calédonie est en zone rouge, mais surtout, on croit lire qu’il y aurait entre 9 et 12 cyclones prévus pour cette saison. Un problème de traduction. "Le mot anglais Cyclones correspond en français à dépressions tropicales modérées, fortes ou cyclones. Ça englobe ces trois catégories, explique Virgil Cavarero, chef prévisionniste à Météo France NC. Donc les néo-zélandais parlent de 9 à 12 "cyclones" pour toute la saison 2021 et 2022 et pour tout le bassin pacifique Sud. Mais ça ne veut pas dire 12 cyclones tropicaux, avec une intensité de vents supérieurs à 63 noeuds sur la Calédonie. C'est complètement différent."

Autrement dit, si l'on parle de prévisions, la saison qui vient ne s'annonce pas plus violente que d'habitude. "Comme la Calédonie se trouve sur la trajectoires des cyclones, que ce soit en période El Niño ou la Niña, il n'y aura pas trop de différences. C'est-à-dire qu'on peut prévoir un ou deux cyclones sur la saison et trois ou quatre phénomènes cycloniques nommés sur la saison."

Le reportage de Karine Arroyo et David Sigal :

©nouvellecaledonie

Trois cyclones parmi les plus violents depuis 2015

En revanche, nous sommes déjà concernés par tout ce que les experts mondiaux relaient sur les changements climatiques. Nous avons pris 1 degré supplémentaire, l’eau monte de 4 mm par an et la saison chaude sera plus longue. "Les scientifiques prévoient qu'avec le réchauffement climatique, les cyclones seraient plus violents, mais on observe déjà cette tendance sur le pacifique Sud. Si on prend les cinq cyclones les plus violents, il y en a trois qui ont eu lieu depuis 2015, alors qu'on les classe depuis 44 ans, en 1977."