De nouvelles fréquences pour la TNT

médias
Les fréquences de la TNT changent dans plusieurs communes
Les fréquences de la TNT changent dans plusieurs communes ©NC La 1ère
À partir du 5 octobre, les fréquences de la télévision numérique terrestre changent pour les habitants d'une dizaine de communes de Nouvelle-Calédonie. Ce qui nécessite quelques réglages à effectuer.

Les fréquences de la TNT changent sur plusieurs communes du territoire. 
Un changement déjà intervenu en Métropole et en Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie étant la dernière collectivité à basculer.
Cette opération s’effectuera progressivement par zone tout au long du mois d’octobre.

Qui est concerné ?  

Au total 30 à 40 000 personnes sont concernées par ce changement de fréquences, qui se fera progressivement par zone à partir du mercredi 5 octobre.
Les premiers concernés sont les habitants de Thio, Bourail et Canala.  Suivront Houaïlou, Ponérihouen, Voh, l’Île des Pins, Ouvéa, et Kouaoua entre le 12 et le 26 octobre, les autres communes n’étant pas concernées par ce changement. 
Retrouvez toutes les explications ci-dessous : 

Pourquoi cette modification de fréquences ?

Il s’agit de faire de la place à la téléphonie mobile, toujours plus gourmande. 
" Les opérations de téléphonie mobile ont des gros besoins d’accroître leur bande passante pour augmenter le débit aux usagers. Donc, ça a été acté au niveau réglementaire pour que cette bande de fréquences qui aujourd’hui va de 694 à 790 MHz bascule vers l’usage de téléphonie mobile" explique Arnaud Ott, responsable de l’antenne locale de l’ANFR, l’agence nationale des fréquences

Quelles démarches ?

Si vous êtes concernés par le changement de fréquences, deux cas de figure :

  • Si vous recevez la TNT par une antenne rateau individuelle il faudra simplement procéder à une nouvelle recherche de chaînes, comme lors d’une première installation ou d’un déménagement par exemple.
  • Si vous dépendez d’une antenne collective, si vous habitez en immeuble donc , c’est à votre syndic ou gestionnaire de faire intervenir un professionnel. 

Des aides financières 

Et si malgré tout cela, votre télé ne marche pas, Arnaud Ott a un conseil :
" Qu’ils nous appellent au 28 52 80 qui a été mis en place justement pour accueillir les réclamations des gens, les accompagner. Et si jamais toutes les manipulations ne permettent pas de retrouver la télévision numérique, il faut faire intervenir un antenniste et l’État a mis en place des aides financières pour aider les gens".    
Une aide qui peut aller jusqu’à 29 800 francs CFP pour les particuliers, 59 650 francs pour les syndics ou gestionnaires d’immeuble en cas de réception collective.