nouvelle calédonie
info locale

Le débat d’orientation budgétaire devant le Congrès : rigueur au programme

budget
DOB Congrès
©Clarisse Watué
Le DOB de la Nouvelle-Calédonie pour l’exercice 2020-2022 devant le Congrès ce mercredi. La tâche s’annonce difficile pour nos élus qui devront composer avec une situation économique morose et un contexte budgétaire contraint, tout en maintenant un niveau d’investissement suffisant
Maîtriser ses dépenses, ajuster ses investissements et rechercher des nouvelles recettes. Directives que s’est fixé le gouvernement pour assainir sa situation financière, et ce dès 2020, année charnière pour l’exécutif.
« Il faut vraiment revisiter toute l’organisation budgétaire, économique et fiscale de la Nouvelle-Calédonie et cela se fera à partir de 2020 » explique Yoann Lecourieux, membre du gouvernement en charge du budget. « C’est pour ça que l’année 2020 est vraiment une année charnière si on veut maintenir un niveau de fonctionnement supportable pour l’ensemble des collectivités de la Nouvelle-Calédonie ».
 

Revoir l'affection des taxes pour l’UNI

Lors de la séance, l’UNI a de nouveau rappelé la nécessité de revoir la répartition des taxes affectées aux établissements publics.
« Nous avons appauvri le budget principal de la Nouvelle-Calédonie en affectant des taxes qui n’ont cessé d’augmenter, plus de dix milliards quand même sur les cinq dernières années, vers le budget de reversement, qui met en péril le budget de répartition qui va aux collectivités, provinces, communes, alors que ce sont celles-là où on voit les investissements directs pour les populations de notre pays » souligne Ithupane Tiéoué, chef-adjointe du groupe UNI au Congrès. 
Congrès DOB
©Brigitte Whaap
 

Des outils cohérents pour l’Avenir en confiance

Les solutions proposées par l’exécutif sont cohérentes estime de son côté Virginie Ruffenach, chef du groupe Avenir en confiance. 
« La situation est très compliquée et très difficile et les outils qui nous sont proposés, plan de relance économique, loi de programmation fiscale et ce budget primitif très rigoureux sont des outils cohérents pour redresser la situation de la Nouvelle-Calédonie ».  
 

Pas de perspective de relance pour Calédonie ensemble

Autre son de cloche pour Calédonie ensemble qui n’est pas du tout rassuré.
« Il n’y a pas de perspective de relance économique puisque le gouvernement nous confirme lui-même que le projet de budget 2020 sera bâti sur une hypothèse de croissance à 0 ou à 1% » estime Philippe Michel le chef de groupe. « On est dans une situation de grande difficulté et les engagements de relance économique sur lesquels la majorité actuelle s’est faite élire ne sont manifestement pas tenus pour l’instant ».
Les élus du Congrès ont tout de même approuvé à l’unanimité les orientations budgétaires.
 

Une minute de silence

A noter que la séance s’est ouverte par une minute de silence respectée par les élus. Un hommage rendu aux treize militaires français morts dans une collision entre deux hélicoptères au Mali. L’une des victimes était le frère d’un ancien agent du gouvernement. 
Le reportage de Brigitte Whaap et Carawiane Carawiane 
©nouvellecaledonie
Publicité