Des débris du Kea Trader retrouvés à Maré et à Lifou

pollution
conteneur pollution kea trader
Un morceau de conteneur retrouvé sur la plage de Kurine, au sud-est de Maré. ©C.Washetine
Suite au passage du cyclone Hola, les deux parties de coque séparées du Kea Trader sont entrées en collision provoquant le rejet de débris en mer informe la sécurité civile. Ces débris ont été retrouvés sur les côtes Est de Maré et de Lifou. 
Un morceau de conteneur retrouvé sur la plage de Kurine au sud-est de Maré, de nouvelles boulettes d'hydrocarbure ramassées sur cette même plage située à 90 km du récif Durand mais aussi sur celles de Patho et de Leonne au cours des deux derniers jours... les îles Loyauté connaissent un énième épisode de pollution au fioul lourd. Au total, plus de 640 kilos ont été collectés selon Socadis, la société de nettoyage mandatée par l'armateur du Kea Trader. "Une pollution des côtes Est de Maré et de Lifou a été constatée respectivement les 11 et 14 mars 2018. La société mandatée par l'armateur du Kea Trader a engagé les démarches nécessaires dès les premières observations afin d'évaluer, de collecter et de stocker les déchets", souligne la sécurité civile dans un communiqué envoyé ce vendredi, après la reconnaissance et l'évaluation hier des côtes de Maré et de Lifou. "La présence de nombreux débris est confirmée sur les deux îles, principalement composés de mousses de polyuréthane et de plaques aluminium issus de la déstructuration des conteneurs".  
pollution fioul maré
De nouvelles boulettes d'hydrocarbure découvertes au sud-est de Maré. ©C.Washetine

Les autorités sur le qui-vive 

A Kurine, les habitants font face à l'arrivée massive de boulettes et de galettes de fuel. Désormais, c'est avec des râteaux qu'ils nettoient les plages. Hier, le camion de la mairie a chargé deux bennes de ces résidus pour les stocker en lieu sûr. Le nettoyage se poursuit aujourd'hui avec le concours des gendarmes de l'île. Selon les informations transmises par la sécurité civile, "les volumes collectés peuvent s'avérer important (environ 800 kg), mais les rejets d'hydrocarbures sur les plages ne constituent qu'une faible part de ces déchets". Des hommes de la sécurité civile sont actuellement engagés sur site afin "de coordonner les opérations interservices en relation avec les autorités locales, les acteurs de secours locaux et la société désignée par l'armateur pour la récupération et la gestion des déchets". Des reconnaissances terrestres sont menées ce vendredi "permettant d'organiser les chantiers de collectes, la désignation des zones de stockage intermédiaire et l'anticipation de l'évacuation de ces débris".
pollution fioul  maré
Les habitants et les gendarmes de Maré ont collecté plusieurs sacs de boulettes d'hydrocarbure. ©C.Washetine

Appel à la vigilance  

La sécurité civile rappelle à la population de ne pas toucher ou procéder elle-même au ramassage des boulettes ainsi que des débris souillés qu'elle est susceptible de trouver. Il est demandé à quiconque aperçoit des traces de pollution sur le littoral d'alerter le 17 ou le 18.
pollution fioul maré
Attention, sauf encadrement et équipement approprié, la population est invitée à ne pas toucher les boulettes d’hydrocarbures, jugées toxiques. ©C.Washetine

Les Outre-mer en continu
Accéder au live