Décryptage : Convergences – divergences, que dit le rapport des experts ?

comité des signataires
Matignon
©CC Chatsam
Comment les groupes politiques Calédoniens se positionnent-ils sur l’évolution de l’exercice des compétences régaliennes en fonction du statut qu’ils souhaitent pour la Nouvelle-Calédonie à l’issue de l’Accord de Nouméa ?
La question sera abordée au travers du rapport de la mission d’écoute et de conseil sur l’avenir institutionnel, dont nous vous proposons ici les grandes lignes. 
A noter cette précision, des rédacteurs eux-mêmes, sur le périmètre de leur travail : «  les constats rassemblés dans ce rapport ne portent en eux-mêmes, aucun projet politique et ne sont le fruit d’aucune négociation politique entre les partenaires, pas plus qu’avec l’Etat. »
Il est important de préciser aussi, que les contributions politiques sont restées anonymes dans leur retranscription.

 

Découvrez les 6 thématiques déclinées ci-dessous : les convergences - en vert et les divergences - en mauve !

 

GOUVERNANCE  : 5 cartes à découvrir


 

REEQUILIBRAGE :  2 cartes à découvrir

Les convergences - en vert et les divergences - en mauve !


 

CITOYENNETE / NATIONALITE : 3 cartes à découvrir

 
Les termes nationalité et citoyenneté recouvrent la même réalité dans le projet des partisans de la pleine souveraineté. 
A noter que les groupes indépendantistes se disent favorables à la double nationalité. 

 

 

RELATIONS EXTERIEURES : deux cartes à découvrir

Les convergences - en vert et les divergences - en mauve !

 

DEFENSE/ JUSTICE / ORDRE PUBLIC : 4 cartes à découvrir

Les convergences - en vert et les divergences - en mauve !

 

MONNAIE : 1 carte à découvrir

Les convergences - en vert et les divergences - en mauve !


 

Proposition pour une charte des valeurs communes

 
Cette proposition est le second texte qui sera soumis au Comité des signataires. Cette fois-ci avec une finalité non pas complètement définie, mais néanmoins dessinée en note liminaire : « les valeurs que partagent les Calédoniens, puisqu’elles existent, sont le socle sur lequel ils pourront construire le destin commun ».
 
Ces valeurs Calédoniennes identifiées par les experts d’après leurs échanges avec les groupes politiques reposent sur trois fondements :
  1. les droits de l’Homme,
  2. la culture chrétienne
  3. et la source kanak et plus largement océanienne.

Les valeurs communes

La première de ces valeurs communes retenue : l'égalité. Elle est explicitée comme " absence de toute forme de discrimination et de stricte égalité homme / femme".
Viennent ensuite les principes de liberté, de fraternité, de respect ou encore de laïcité. Des principes déclinés à chaque fois sous le prisme de la multiplicité  de l’origine de ces valeurs et donc finalement de la diversité culturelle du pays.
Plus concrètement, dans cette charte figure :
  • le respect des anciens,
  • la recherche du consensus dans les décisions collectives,
  • la solidarité,
  • l’humilité
  • le pardon
  • le lien à la terre
  • et la protection de l’environnement. 
A ces valeurs sont assignés des droits :
  • droit au logement,
  • à la santé,
  • à l’éducation,
  • à la culture,
  • ou encore à la différence.
Mais aussi des devoirs, parmi lesquels :
  • le respect des libertés et des droits d’autrui,
  • le rejet de la violence,
  • mais aussi « l’obligation de contribuer à la construction du pays ».
 
 
 
C’est l’un des quatre sujets inscrits à l’ordre du jour du 15ème Comité des Signataires : comment les groupes politiques Calédoniens se positionnent-ils sur l’évolution de l’exercice des compétences régaliennes en fonction du statut qu’ils souhaitent pour la Nouvelle-Calédonie à l’issu de l’Accord de Nouméa ? La question sera abordée au travers du rapport de la mission d’écoute et de conseil sur l’avenir institutionnel, dont nous vous proposons ici les grandes lignes. 
A noter cette précision des rédacteurs eux-mêmes sur le périmètre de leur travail : «  Les constats rassemblés dans ce rapport ne portent en eux-mêmes, aucun projet politique et ne sont le fruit d’aucune négociation politique entre les partenaires, pas plus qu’avec l’Etat. » Il est important de préciser aussi, que les contributions politiques sont restées anonymes dans leur retranscription…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live