publicité

Délinquance : moins de vols et de cambriolages, mais des violences en augmentation

Le bilan sur les 9 premiers mois de l'année est encourageant. Il y a notamment moins de cambriolages et de vols de véhicules. Mais ce constat n'est pourtant pas vérifié sur l'ensemble du territoire. Certaines communes sont toujours en proie à une importante délinquance de proximité. 

© NC1ere - Image d'archives
© NC1ere - Image d'archives
  • Sheïma Riahi, Isabelle Peltier, Natacha Cognard
  • Publié le
Moins de vols et de cambriolages, mais des violences en augmentation, ce sont les caractéristiques de la délinquance en Nouvelle-Calédonie pour l’année 2017. Un état des lieux dressé conjointement ce mardi par le Haut-commissaire Thierry Lataste, le procureur de la République, Alexis Bouroz, le Général commandant de la gendarmerie Christophe Marietti, et le Commissaire général Alain Martinez, directeur de la sécurité publique.

   « On ne pourra pas gagner seul »


Vols et cambriolages en baisse 

Les cambriolages sont en baisse de 2,24% (- 44 faits), avec une baisse plus marquée pour les cambriolages de logements : 19,44 % (-254 faits). Baisse également des vols liés aux véhicules à moteur -2,62% sur le territoire. Pour ce qui concerne les vols de véhicules (automobiles et deux roues motorisés) la baisse est aussi relative. Concernant les vols avec violence, même si les faits demeurent peu nombreux (119 faits au 30 septembre 2017) et que le territoire reste sous la moyenne nationale, la tendance est à la hausse (+17,8 %). Cependant, il faut noter que les vols avec armes sont en baisse

Des chiffres qui traduisent une maîtrise de la situation, selon le Haut-commissaire Thierry Lataste, même si la moyenne calédonienne est toujours supérieure à la moyenne métropolitaine. Côté déploiement, le pays compte désormais 1200 membres des forces de l’ordre : plus de 350 policiers et 850 gendarmes. Les actions sur le terrain de la police et de la gendarmerie vont se poursuivre. « On ne pourra pas gagner seul » a martelé le Procureur de la République, Alexis Bourroz. Il a tenu à sensibiliser les calédoniens sur la nécessité de sécuriser les habitations, les voitures et les entreprises.

Contre les cambriolages, ayez les bons réflexes 

Violences des mineurs et conjugales toujours en hausse

La violence, elle, est toujours en hausse. Malgré un fort engagement des acteurs de la sécurité, la violence a tendance à se banaliser et tout particulièrement chez les jeunes. Ainsi le nombre de mineurs mis en cause continuent d’augmenter, 1 mis en cause sur 4 est mineur. Les violences conjugales sont aussi particulièrement préoccupantes et laissent des traces sur la cellule familiale. Enfin, la consommation excessive d’alcool et de psychotropes constitue la source des problématiques en matière d’ordre public et explique l’évolution de la délinquance. 4 938 faits d’ivresse publique et manifeste en 2016 et déjà 4 950 au 30 septembre 2017 en zone police nationale.

Mortalité routière : un constat alarmant

Le constat est unanime, les chiffres de la mortalité routière sont alarmants. Avec 51 morts en 2016, la Nouvelle-Calédonie connaît une mortalité routière 3,6 fois supérieure à la moyenne métropolitaine. Dans 91% des cas, l'alcool est en cause, dans 81,6%, la ceinture de sécurité n'était pas bouclée, et dans 68,6%, la vitesse était excessive. Le constat est encore plus alarmant pour les 9 premiers mois de cette année : 42 morts contre 38 à la même époque en 2016, soit une hausse de plus de 10%. Face à cette situation, les forces de sécurité se disent pleinement mobilisées.

Le reportage de Natacha Cognard et de Patrick Nicar
DELINQUANCE LES CHIFFRES 2017

 

Sur le même thème

  • Insécurité

    Thio dénonce l'insécurité

    Stop à l’insécurité, aux actes de délinquance, aux violences faites aux femmes: c’est le message adressé depuis Thio sous la forme d’une opération village mort et d'une marche citoyenne. Elles faisaient suite à des agressions et vols, notamment au collège privé et au dispensaire. 

  • Insécurité

    Les commerçants manifestent contre l’insécurité

    Plusieurs syndicats professionnels appelaient à manifester ce matin dans les rues de Nouméa. Ils entendaient dénoncer les violences et les actes de délinquance qu’ils subissent au quotidien. Ils ont pu rencontrer le Haut-Commissaire de la République et les membres du gouvernement.

  • Insécurité

    L’Etat veut s’engager contre la délinquance

    La lutte contre l’insécurité est bien une priorité de l’Etat. Rappel hier du Haut-Commissaire de la République et de tous les acteurs à l’issue des états-majors de la sécurité et à la veille donc de la manifestation en soutien des commerçants.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play