nouvelle calédonie
info locale

Démarches simplifiées pour la carte nationale d'identité

société
CNI
©Jean-Pierre Muller AFP
A partir de jeudi (23 mars), les procédures pour obtenir une carte d’identité nationale vont être simplifiées, à la fois pour les usagers et les communes. Il s’agit d’une extension du dispositif numérique métropolitain.
24 communes sur les 33 que compte la Nouvelle-Calédonie vont être équipées d’un dispositif numérique de recueil des demandes.  A la clé : un gain de temps, pour les formalités comme pour les délais d’obtention de la carte d’identité. "On va passer dans une procédure complètement dématérialisée, ce qui va limiter le risque d'avoir un dossier qui n'est pas complet, ou la perte de documents, explique Laurent Cabrera, le secrétaire général du haut-commissariat. Avec cette dématérisalisation, le délai de délivrance des cartes nationales d'identité va diminuer et on va se rapprocher des délais d'obtention d'un passeport - pour lequel on utilise le même procédé - à savoir, dix jours".

Le mode d’emploi : choisir une mairie équipée de bornes biométriques, rassembler les pièces justificatives, se présenter bien sûr au guichet de la mairie. L’information de la mise à disposition de la carte d’identité est transmise par sms. Il ne reste plus qu’à la retirer. On peut introduire dans le même temps une demande de passeport.

Le procédé est aussi plus sûr. "Jusqu'à présent, les empreintes étaient prises, puis en quelque sorte, agrafées au dossier - ce qui posait des problèmes de sécurité. Dorénavant, elles seront saisies au moment de la demande, sur l'application", précise Laurent Cabrera. 
La demande de carte d’identité pourra désormais être introduite dans n’importe quelle mairie équipée d’une borne biométrique, et non plus seulement dans la commune de résidence.

Les neuf communes qui ne sont pour l’heure pas équipées de bornes biométriques sont : Bélep, Poum, Kaala-Gomen, Pouembout, Touho, Ponérihouen, Moindou, Sarraméa, et Farino. Pour faciliter les équipements des communes, l’Etat les accompagne financièrement à hauteur d’un peu plus de 1 million.

 
Publicité