Le départ de Sandrine pour une nouvelle vie

société
Témoignage départ NC 2
9 900 personnes ont quitté le pays en cinq ans. En parallèle, moins de personnes s’y sont installées. Des départs dont les raisons sont diverses. Rapprochement familial, nouveau projet de vie... Rencontre avec une citoyenne calédonienne qui a décidé de s’installer au Cambodge. 
C’est vint-cinq ans de souvenirs, la moitié d’une vie en Calédonie que doit empaqueter dans des cartons Sandrine Steinberg, gérante d’une entreprise. La citoyenne calédonienne a définitivement fait son choix : celui de quitter le Caillou. « C’est dur mais si je regarde derrière je pleure donc je regarde devant et j’avance dans mon projet. Il faut avancer, il est temps de partir », lance-t-elle. Cette gérante d’entreprise dans le domaine paramédical a décidé de s’installer au Cambodge.
Témoignage départ NC

 

Climat politique 


Depuis plus d’un mois, elle a tout vendu, prévenu ses amis et planifié son projet. Un départ mûrement réfléchi, entre l’envie et la contrainte. Le climat politique local n’y serait pas étranger explique la chef d'entreprise. « De pouvoir voter aux Provinciales, aux élections nationales mais pas au référendum, ça a été un peu la goutte d’eau. Je trouve que quand on est citoyen on est citoyen, on ne l’est pas un peu ou pas. C’est vrai aussi que j’ai senti le vent tourner, je me suis dit il faut partir pour se refaire ailleurs ».

Le 25 janvier, ce sera le départ pour une nouvelle vie. Autour d’elle, au moins cinq de ses amis Métropolitains, citoyens calédoniens, auraient fait le même choix. 

Le reportage d’Antoine Letenneur et Christian Favennec : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live