Dépistage du Covid : le gouvernement autorise provisoirement les médecins à effectuer des tests

coronavirus
dépistage coronavirus
©Laura Schintu

Le gouvernement teste un dispositif qui permet aux médecins de pratiquer des tests de dépistage du Covid-19, hors centres dédiés. Une expérimentation de deux semaines dans un premier temps. 

Jusqu’à présent, les personnes présentant des symptômes de Covid ou susceptibles d’avoir contracté le virus étaient envoyées par leurs médecins directement dans les centres de dépistage, à savoir, le Médipôle, les centres médico-sociaux (CMS) des îles, au CHN de Koné et dans ses centres de Poindimié et de Koumac.
Pour améliorer la stratégie de dépistage, le gouvernement a décidé d’expérimenter un dispositif auprès des médecins pour leur permettre d’effectuer eux-mêmes ces tests. 

medipole organisation covid dépistage test PCR
Un test de dépistage effectué sous une tente au Médipôle de Koutio ©NC la 1ere

Obligation de déclarer auprès de la DASS

Durant cette phase expérimentale, des tests seront distribués gratuitement aux médecins. De leur côté, ces derniers devront déclarer auprès de la DASS les prélèvements qu’ils effectueront ainsi que la réalisation des TROD, les « tests rapides d'orientation diagnostique ». Des tests et prélèvements qui devront par ailleurs être effectués « sur des lieux présentant des garanties suffisantes de qualité et de sécurité sanitaire. »
Les médecins devront facturer ces tests 1950 francs CFP, qu’ils soient réalisés en cabinet ou chez le patient. 
La prise en charge de ces actes sera prélevée sur le fonds autonome de compensation en santé publique.

Etendu à d’autres professionnels de santé ?

L’arrêté du gouvernement prévoit une période d’expérimentation de quinze jours. Il s’agira ensuite de mieux déterminer les besoins et la nécessité de déployer ou pas l’accès de ces tests à d’autres professionnels de santé.