Dépression Lucas : comment se faire indemniser ?

cyclones
paita inondé lucas
©Coralie Cochin

Pour ceux qui ont souscrit une assurance, l’heure est désormais à l’indemnisation. Les assurés doivent impérativement le faire dans un délai de cinq jours après le passage de la dépression et détailler au maximum les dégâts. 

Au lendemain du passage de la dépression Lucas qui a occasionné des dégâts matériels importants dans le sud et les îles, les coups de fil pleuvent chez les compagnies d'assurance. Inquiets, de nombreux Calédoniens  sinistrés se demandent s'ils pourront se faire dédommager de leurs pertes. Le point sur les démarches à accomplir. 

La garantie tempête/ouragan/cyclone

En premier lieu, le client doit s’assurer que son contrat assurance couvre bien ce type de catastrophe. "Regardez votre contrat, il doit prévoir une garantie tempête/ouragan/cyclone. Il faut absolument avoir souscrit à cette garantie pour pouvoir être indemnisé." explique  Emmanuel Roche, Président du Cosoda, le Comité des entreprises d’assurances de Nouvelle-Calédonie. 

Présenter des preuves 

La seconde étape concerne les déclarations. Celles-ci doivent décrire précisément la nature des dommages occasionnés dans les habitations ou les commerces. Chaque détail compte. "En plus d'une description des dégâts, l'assureur demandera des éléments de preuve, des factures ou encore des photos" précise Emmanuel Roche. 

Le possible passage d'un expert 

Ultime étape, le traitement des dossiers par les compagnies assurances qui proposent différents mode d’indemnisation en fonction des dommages. Dans le cas d'un dégât des eaux avec du mobilier qui serait abimé, l'assureur demandera une estimation au client. Toute facture présentée devra être prise en considération. Pour ce qui serait de dommages liés à l'habitat, un expert pourra être missionné pour estimer l'ampleur des travaux et leur coût

Les assurés disposent d'un délai de cinq jours pour effectuer une déclaration de sinistre. En parallèle, il est important de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter l'aggravation des dégâts subis par les habitations (bâchage de la toiture endommagée, mise à l'abri du mobilier, déblayage, etc.)