nouvelle calédonie
info locale

Dernier jour d’élection à la CCI

économie
CCI
©CCI
Plus de 15 000 électeurs sont appelés aux urnes depuis le début de la semaine pour désigner la nouvelle équipe qui sera à la tête de la Chambre Consulaire pour les cinq prochaines années. Une élection sans véritable suspense puisqu’une seule liste est candidate. 
Industriels, commerçants et prestataires de service sont appelés à élire leurs trentre-trois représentants à la Chambre de commerce et d’industrie pour la mandature 2019-2024. Des élus qui sont répartis en trois catégories avec 9 sièges pour le commerce, 11 pour l’industrie et 13 pour les services.  
Selon les chiffres arrêtés par le gouvernement au 16 juillet 2019, 15 220 électeurs sont appelés aux urnes, dont 4 244 pour le secteur commerce, 3 656 pour le secteur de l’industrie et 7 320 pour les services. 
Assemblée CCI
©CCI
 

Une liste unique

Les votes par correspondance, qui représentent généralement les trois quarts des votants, ont déjà commencé depuis le début de semaine. L’élection s’achève ce jeudi, avec la possibilité de voter dans les mairies de Nouméa, Koné et Lifou jusqu'à 14 h. 
Ce qui est sûr, c’est que cette élection a peu de chance de créer la surprise puisqu'« Une chambre pour tous, pour agir et vous défendre » est la seule liste en présence.
Tirée par David Guyenne, l’actuel vice-président chargé du commerce à la CCI, cette liste compte notamment des chefs d’entreprise déjà présents lors de la dernière mandature. 
Les résultats de ce suffrage à un seul tour devraient être connus dès vendredi mais leur proclamation officielle n'est prévue que le lundi 18 novembre. L’assemblée générale constitutive qui nommera le successeur de Jennifer Seagoe à la présidence de la chambre consulaire se tiendra le 5 décembre.
 

Des missions diverses 

Porte-voix des entreprises du Caillou, la CCI a pour vocation de défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics. Son rôle est aussi de promouvoir leur développement économique, en conseillant et en soutenant notamment la création et la gestion de sociétés. Elle gère également d’importantes infrastructures du pays comme l’aéroport de Tontouta, l’aérodrome de Magenta et la gare maritime. C’est elle aussi qui intervient dans la gestion et l’exploitation de l’aérodrome de Lifou. 
Publicité