nouvelle calédonie
info locale

Derrière les apparences de l'artisanat

artisanat
Un artisan en mécanique marine.
Un artisan en mécanique marine. ©CMA NC
Avec 11 000 entreprises et 16 500 actifs, l'artisanat génère un chiffre d'affaire de 150 milliards de francs CFP en Nouvelle-Calédonie. Un impact économique pas toujours bien mesuré. Le secteur progresse et les professionnels parviennent à perdurer dans un contexte pourtant peu évident. 

Une bonne santé


+ Dans un contexte économique attentiste, un peu plus de 1900 nouvelles entreprises artisanales se sont créées en 2017, soit 157 en moyenne chaque mois. Après trois années de recul, la reprise est notable. D'autant que les radiations, dans le même temps, ont diminué de 4%. La dynamique est positive et le secteur parvient à créer et maintenir des emplois. C'est ce qu'il ressort du bilan conjoncturel dressé l'année passée :

Un secteur en trompe l'oeil


+ Si l'artisanat est souvent perçu, essentiellement, comme une activité commerciale de proximité, il est en réalité beaucoup plus diversifié et impactant qu'il n'y paraît. Sur le territoire, pas moins de 283 activités différentes sont répertoriées. Les entreprises exercent dans le domaine du bâtiment (près de 53%), les services à la population et aux entreprises (24,6%), dans la production - industrielle, artisanat d'art, bijouterie et joaillerie - (16%), et le reste (6%) sont centrées sur l'alimentation (métiers de bouche, snack, fabrication de plats préparés).
Leurs retombées pour le tissu économique et social sont importantes, et souvent ignorées :

Insertion des apprentis


Parmi les autres points positifs, le nombre d’apprentis qui profitent du secteur pour rentrer sur le marché du travail et y rester. On apprend ainsi que 43% d’entre eux sont formés par l’artisanat, soit 320 jeunes l’année passée. 75% trouvent un emploi pérenne dans les six mois qui suivent leur formation.
Publicité