Des chevaux de concours à l'eau à La Foa

équitation la foa
61c9051b197a1_la-foa-sortie-equestre-en-mer-frame-2500.jpg
La joie de se mettre à l'eau a été partagée aussi bien par les montures que par leurs cavaliers, dimanche, en bord de plage, à Ouano. ©Thomas Douchy / NC la 1ère
Terminer la saison équestre dans l’eau, entre passionnés de chevaux. Cette sortie a été proposée, dimanche 26 décembre, à Ouano, par le Lasbleiz western training. Ce centre équestre installé sur la commune de La Foa, a invité des cavaliers propriétaires à rafraîchir leurs montures à la plage et à partager un moment convivial, avant la fin de l’année.

Offrir un bain de jouvence à ses chevaux et se retrouver entre amis pour finir en beauté l’année. C’est ce qui a conduit des amoureux du monde équestre sur l'une des plages de Ouano, dimanche.

"Un moment sympa"

Ils sont venus de Farino et de Ouatom, pour répondre à cet événement annuel organisé par le Lasbleiz western training qui fête cette année ses 10 ans. "C'est une tradition, cela fait un certain nombre d'années que nous faisons cela. C'est toujours un moment sympa", commente Nicolas Schneider, propriétaire de chevaux à Farino.

Le centre équestre western de La Foa, qui existe depuis 15 ans à Popidéry, est à l’origine de cette initiative. Il compte 70 licenciés et 20 chevaux. Ses responsables aiment faire profiter leurs montures, occasionnellement, des joies de la mer. "Cela les rafraîchit. C'est bon pour la peau, donc c'est bénéfique pour eux. C'est une petite thalassothérapie de fin d'année", explique Sébastien Lasbleiz, membre du centre d'équitation.

"Souvent, ils hésitent un petit peu, mais une fois qu'ils ont les quatre pieds dedans, ils prennent confiance. On voit les cheveux qui grattent du pied, c'est signe que c'est quelque chose qui est plaisant pour eux", poursuit Céline Lasbleiz, gérante du centre.

Des sensations différentes

A marée haute, la balade peut commencer pour ces quarter, ces chevaux habitués aux cours des écoles, à rentrer le bétail et à participer aux concours. Un régal pour ces animaux comme les cavaliers après une saison raccourcie par la Covid-19. Quatre manches provinciales d'équitation western ont pu se tenir, mais pas les finales provinciales. L'année a été marquée par plusieurs semaines d’arrêt d’activité.

"Ce sont des sensations qui sont différentes. C'est un autre cadre et cela fait du bien à leur moral, de sortir et de ne pas rester que dans le cadre du travail, etc. Ils sont contents, ils sont joyeux et nous aussi", apprécie Margaux Schneider, cavalière. Bonheur retrouvé, donc, à l’occasion de cette sortie en mer.

La respiration est la bienvenue en cette fin d’année, en attendant la reprise mi-février et la visite du vice-président de la fédération française d'équitation.

Retrouvez ci-dessous le reportage de Martin Charmasson et de Thomas Douchy:

©nouvellecaledonie