Confinement : des contrôles routiers permanents

sécurité
Koné : contrôle routier de nuit (confinemement covid19)
En cette troisième semaine de confinement, les contrôles routiers, eux, se maintiennent sur l'ensemble du pays afin de lutter contre un relâchement des comportements observé par endroit. Pour rappel, les règles de confinement ont été prolongées jusqu'au lundi 13 avril minuit.

 
Dans la nuit de mercredi à jeudi, entre Koné et Pouembout, des gendarmes ont assuré des contrôles routiers. Les "gestes barrière" sont appliqués au moment de chaque contrôle. Une distance de sécurité est respectée. Les attestations de déplacements sont vérifiées avec pièce d'identité de chaque passager présent dans le véhicule. Et à chaque situation, l'appréciation du gendarme entre en compte.
 

Des contrôles pour prévenir des délits

 

Ces contrôles servent aussi pour prévenir les atteintes aux biens, pour lutter contre les vols de voitures qui sont fréquents sur Koné. Et ces contrôles permettent également de lutter contre les comportements accidentogènes. 
Sylvain Jouault, commandant de la compagnie de gendarmerie de Koné


Reportage Camille Mosnier et David Sigal
©nouvellecaledonie
 

Des contrôles routiers sur la côte Est

A Poindimié, les contrôles de gendarmeries sont également menés. Et un constat : en journée, il y a plus de monde qui circule par rapport aux premiers jours du confinement. Lors d’un contrôle au rond-point du village près du lycée, un automobiliste a été verbalisé. La contravention s’élève à un peu plus de 16000 FCFP.
poindimié: contrôle routier (confinement covid 19)
©MP

Les gendarmes mènent des contrôles réguliers et veillent à ce que les attestations de déplacement soient présentées.
Si en général, la population suit les consignes, quelques infractions sont relevées. 
L’affluence au centre du village se vérifie surtout le matin. Les habitants y font notamment leurs achats. Et dans l’après-midi, le village se vide.