Des parents d'élèves manifestent leur colère à La Foa

éducation la foa
Mobilisation de parents d'élèves à La Foa, Notre-Dame, accusation de maltraitance
©NC la 1ere
Mobilisés devant l’école catholique Notre-Dame de La Foa, des parents d'élèves ont dénoncé jeudi les agissements présumés d’une institutrice, accusée de maltraitance, et l'attitude passive qu'aurait adoptée la direction de l’établissement.
Une dizaine de parents d’élèves se sont mobilisés jeudi matin devant l’école catholique située au village de La Foa. Les banderoles parlaient d’elles-mêmes : les parents mettent en cause une institutrice qui se serait comportée en bourreau envers des élèves. 
 

Ce sont des violences physiques répétées. A chaque fois, on nous dit que ce sont des enfants menteurs. Jusqu’à ce qu’il y ait eu un témoignage. 
- Rosita Teamo, parent d’élève

 
Mobilisation de parents d'élèves à La Foa, Notre-Dame, accusation de maltraitance
©NC la 1ere
 

Autorités alertées

Les parents d’élèves expliquent avoir alerté les autorités deux semaines durant : direction diocésaine de l’école catholique, vice-rectorat, archevêché, mairie de La Foa. Ils demandent le départ immédiat de l'enseignante, mais aussi de la directrice de l’établisssement, à laquelle il est reproché sa passivité. Elle s’en défend.
 
Ecole catholique Notre-Dame de La Foa, octobre 2020
©NC la 1ere
 

Des faits m’ont été rapportés et comme le prévoit la procédure, j’ai fait remonter auprès de ma direction, qui a relayé également auprès du vice-rectorat, notre employeur. Il y a une procédure en cours. Tant qu’elle est en cours, je n’ai pas de commentaires plus approfondis à faire. 
- Marielle Keletaona, directrice de l’école

 

Mesure conservatoire

La cheffe d’établissement a le soutien de la Ddec. Celle-ci a décidé une mesure conservatoire à l’encontre de l’institutrice incriminée, sans toutefois reconnaître les faits rapportés par les parents d’élèves. L’enquête éclaircira ces points. L’APE représentative au sein de l’école n’a pas souhaité commenter la situation mais soutient la direction. 
 

Une plainte collective annoncée

Quant aux parents d’élèves qui se sont mobilisés, épaulés par l’UGPE, ils disent ne pas se satisfaire de cette mesure. Et maintiennent leur souhait de voir la directrice partir. Une plainte collective pourrait être déposée sous peu à la gendarmerie. Une rencontre sur le sujet était prévue ce vendredi entre le maire de La Foa et le vice-recteur. 

Un reportage de Nathan Poaouteta : 
©nouvellecaledonie