publicité

La destination calédonienne gagne en touristes

Près de 4% de touristes supplémentaires en 2017 par rapport à 2016, un premier charter de Chinois prévu début 2018 : les chiffres et les perspectives du tourisme en Nouvelle-Calédonie sont encourageants.

© whc.unesco.org
© whc.unesco.org
  • Isabelel Peltier (F.T.)
  • Publié le
Plus de 10% de touristes supplémentaires entre 2013 et 2017, une hausse de plus de 50% des touristes australiens et néo-zélandais : la fréquentation de la destination calédonienne s’améliore, et se tourne de plus en plus vers les loisirs.

Forte progression 

«Une belle tendance depuis quatre ans, puisque nos principaux marchés, c’est-à-dire l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon, progressent de plus de 45 à 50 %», souligne Jean-Marc Mocellin, directeur général de Nouvelle-Calédonie Tourisme Province Sud, également en charge de la promotion internationale de la destination calédonienne. 

500 millions de promotion

«C’est vraiment une tendance absolument positive, insiste-t-il, qui est le reflet du travail des équipes depuis trois ou quatre ans.» Plus de 500 millions ont été consacrés en 2017 à la promotion touristique de la Nouvelle-Calédonie. Une communication de plus en plus tournée vers le numérique, et notamment vers les réseaux sociaux.

Le v​irage du digital

«On a su prendre le virage du digital, estime Jean-Marc Mocellin. Même si encore 30 % de notre budget est consacré aux campagnes de notoriété, et à peu près 20 % aux campagnes tactiques à travers le monde, plus de 40 % de nos actions est dédié à des actions à travers le web, à travers le digital.» 

Dix ans d'inscription à l'Unesco

Cela fera dix ans, l’année prochaine, que le lagon a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Une image de marque, que la campagne 2018 pour la destination calédonienne entend bien exploiter. «Dix ans, c’est un anniversaire qui se fête, reprend le directeur de NCTPS. C’est aussi et surtout l’occasion de promouvoir, non seulement tout ce qui tourne autour du lagon, mais également tout ce qui concerne la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie. Et de pousser toutes les activités et les séjours relatifs à la nature magnifique que nous avons.»

Marché chinois​

2018 verra par ailleurs s’ouvrir le marché de la Chine. Un premier charter avec 260 passagers est attendu en février. 
Le numérique incontournable

Le web, les réseaux sociaux, les téléphones portables… sont des acteurs majeurs et incontournables du tourisme. «La consultation sur mobile est de plus en plus présente, confirme Cyril Gervais, chargé du digital au sein de Nouvelle-Calédonie Tourisme Province Sud. Les chiffres sont plus élevés sur des mobiles que sur des devices classiques, comme des ordinateurs. On le constate sur notre site Internet mais c’est une tendance mondiale.»

«Très réactifs»
Un site Internet lancé il y a un an. «Mais on continuera à être présents sur les réseaux sociaux, note Cyril Gervais. Pour des motifs différents: un site Internet, on est vraiment dans de l’information. Les réseaux sociaux, on est sur de la séduction, de l’instantané. On est très réactifs, par exemple lors de la diffusion d’une reportage à la télé, pour capter l’attention et montrer un visage différent de la Nouvelle-Calédonie. On a l’avantage d’avoir un pays très photogénique, aussi.» Idéal pour Instagram, ou YouTube.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play