publicité

Les deux évadés du Camp Est toujours recherchés

Toutes les forces de l'ordre sont en alerte et chaque renseignement est exploité et vérifié. Mais les deux prisonniers évadés du Camp Est restent toujours introuvables.

  • S.R
  • Publié le
3 jours après leur évasion du Camp Est, Calixte Kaichou, 24 ans, et Brandon Taramoin, 19 ans, sont toujours activement recherchés par les forces de l'ordre. Les deux hommes originaires de Canala se sont échappés samedi après-midi, en même temps que 8 autres détenus qui eux, ont été rattrapés.

Comment cette évasion a-t-elle été possible ? Les syndicats des surveillants ont une réponse : le manque de moyens humain et matériel au Camp Est. Selon eux samedi, seuls deux gardiens étaient en service pour assurer la surveillance d'une centaine de détenus. Les détenus auraient alors profité de cette faille pour s'échapper. 

A ce jour, le Camp Est compte 120 gardiens pour 550 détenus. 

Dave Waheo-Hnasson et Patrick Nicar ont rencontré les syndicats de gardiens qui s'expriment sur cette évasion
QUESTIONS ÉVASIONS CAMP EST

Sur le même thème

  • justice

    18 mois de prison pour avoir tenté de coucher avec sa fille

    Le tribunal correctionnel a condamné ce mardi un homme de 40 ans. Il comparaissait pour corruption de mineur de 15 ans, pour des faits qui se sont produits en 2016 à Lifou. Des faits qui ont été requalifiés par le tribunal en « tentative incestueuse d’agressions sexuelles par ascendant ».

  • justice

    Prison ferme pour des violences envers des gendarmes

    Deux  affaires jugées au tribunal correctionnel ce mercredi. Deux jeunes ont été condamnés pour des agressions contre des gendarmes en 2017 et 2015. Tous les deux mineurs au moment des faits ont été condamnés respectivement à 3 ans et demi de prison pour le premier, et 18 mois ferme pour le second. 

  • justice

    Des gendarmes attaqués en tentant de sauver une vie

    Une sombre histoire ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Nouméa. Quatre jeunes de la Conception devaient être jugés pour avoir agressé des gendarmes qui tentaient de réanimer un homme victime d’une attaque cardiaque. L’affaire a été renvoyée à septembre. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play