Deux lauréates au CAPES section langue Nengone

éducation
CAPES Nengone - Laura Hayé
©Nicolas Fasquel
C’est une première en Nouvelle-Calédonie : deux professeures ont réussi en interne le CAPES section langue Nengone et vont pouvoir enseigner très prochainement aux élèves. 
« Bienvenue en classe de culture kanak »
C’est avec cette annonce que Lara Hayé, jeune diplômée, commence sa journée, au collège Mariotti. Enseignante en culture kanak, cette Calédonienne a souhaité développer ses compétences en présentant un CAPES, un certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré, en langue, section Nengone. Ses efforts ont payé : elle a réussi l’examen le 17 février dernier.

« Il y a une finalité patrimoniale et culturelle à l’enseignement des langues kanak et la deuxième chose, c’est que l’on s’intéresse à la réussite scolaire des élèves, on peut citer Jim Cummins, qui a développé le concept d’interdépendance, et qui dit que si on maîtrise bien une langue kanak, on sera mieux à même de maîtriser une seconde langue, en l’occurence le français » explique la jeune femme.
 

Drehu, Paicî et Aijië

Lara Hayé n’est pas la seule à avoir réussi cet examen. Une autre Calédonienne est aussi diplômée. Ces deux professeures sont encadrées par le vice-rectorat. D'autres agents préparent déjà le CAPES section langue Drehu puis suivront les CAPES en Paicî et en Ajië.

« Le texte du CAPES a été publié le 30 novembre 2018 et nous sommes arrivés cette année à cette première session où on a eu deux postes de lauréates donc on est ravis qu’elles aient réussi un concours national. On aura un roulement pluriannuel dont le ministère décide, d’application, et on sait que sur plusieurs années, on aura les quatre langues à la fois au concours externe et au concours interne » explique Georgina Morat, directrice de l’enseignement des langues et de la culture kanak au vice-rectorat.

Lara Hayé et sa collègue seront professeures certifiées stagiaires en langue Nengone en septembre de cette année, un an plus tard elles devraient être titularisées.

Le reportage de Natacha Cognard et Nicolas Fasquel.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live