Deux semaines pour étudier les cachalots calédoniens

mer
Code Coda cachalots
Des cachalots au large de la Nouvelle-Calédonie en 2011 ©Opération cétacés/Agence française pour la biodiversité
"Code Coda", c'est le nom de la mission scientifique qui a quitté Port-Moselle ce matin. Objectif : trouver et observer des cachalots pour en savoir plus sur ces cétacés méconnus qui fréquentent discrètement, mais depuis toujours, les eaux calédoniennes. 
Pendant quinze jours, ces scientifiques vont étudier ou tenter d’étudier des cachalots, une première en Nouvelle-Calédonie. 
« Il y a eu des observations de cachalots, mais il n’y a pas eu de programme de recherche spécifique sur le cachalot » explique Chloé Glad, initiatrice de la mission Code Coda. « Je pense que c’est peut être plus compliqué d’un point de vue logistique de partir étudier le cachalot vu qu’il vit sur les grandes profondeurs et donc hors lagon ». 
Code Coda. Cachalot.
Une partie de l'équipe avant le départ ©Caroline Antic-Martin
 

Le long de la côte Ouest

Pour augmenter les chances de rencontre, l’expédition va parcourir 120 miles nautiques, au large de la côte Ouest de la Grande terre.
« On part de Nouméa, on va ressortir sûrement à la passe de Uitoé devant Naïa pour aller ensuite jusqu’à Ténia pour passer la nuit » explique Basile Delorme, plongeur et caméraman. « Et demain on va aller dans la ligne de fond des 2500 m et remonter petit à petit, faire des dérivantes jusqu’à Koné ».
Coce Coda. Cachalots
©Caroline Antic-Martin
 

Les clics des cachalots

Sur zone, les membres de l’équipe tenteront de repérer des cachalots avec leurs yeux - l’animal produit un souffle caractéristique, incliné vers la gauche, et surtout avec leurs oreilles…
« Les cachalots, c’est des animaux qui sont durs à voir en surface parce qu’ils y restent peu de temps. Et donc on utilise des outils acoustiques comme cet hydrophone qu’on va tout simplement plonger dans l’eau pour pouvoir écouter et entendre les fameux clics des cachalots » explique Solene Derville, chercheuse à l'IRD/Opération Cétacés. « Et on a aussi une espèce de grande parabole qui va nous permettre de trouver la direction dans laquelle ils sont et de pouvoir les retrouver ».
Code Coda. Cachalot.
La mission a quitté Nouméa ce 18 novembre ©Caroline Antic-Martin
 

A chacun sa culture 

Les cachalots communiquent entre eux grâce à ses fameux clics ou coda. Les femelles vivent en groupe et sont sédentaires, les mâles - qui peuvent atteindre 18 mètres de long pour 57 tonnes, sont solitaires, sauf en période de reproduction. 
«  Les cachalots se font des caresses, les cachalots se frottent les uns contre les autres lorsqu’ils socialisent » explique Chloé Glad. « Et ce sont des animaux qui ont une culture parce que les bruits qu’ils produisent varient d’une population à une autre, donc les codas, les sons sociaux qu’ils produisent en Méditerranée ne ressembleront pas aux codas de Nouvelle-Calédonie ». 
Combien de cachalots vivent dans les eaux calédoniennes ? Comment se comportent-ils ? Que mangent-ils ? Réponse le 2 décembre, au retour des scientifiques.  En espérant qu’ils auront croisé la route de ces doux géants des profondeurs.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Christian Favennec 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live