Disparition de Raymond Guépy, président de la Fondation des pionniers et membre du Cese

décès
Raymond Guépy
©NC la 1ere
Une voix des pionniers de Nouvelle-Calédonie s’est éteinte ce samedi matin. Raymond Guépy est décédé à l'âge de 70 ans, après une vie foisonnante d’engagements.
Pour de nombreux Calédoniens, le nom de Raymond Guépy fait écho à l’un ou l’autre de ses nombreux engagements. S’il fut un membre fondateur du RPC des années soixante-dix, son investissement politique n’a jamais dépassé le soutien d’un parti, et la contribution par les idées.
 

Logement social

Aucune velléité électorale pour un homme néanmoins très engagé en faveur de son pays. Au sein de la Cafat, de la SIC et de la Ville de Nouméa, il a mené sa carrière notamment autour de la question du logement social.
 

Pour les deshérités

Dans la société civile aussi, Raymond Guépy a eu une action dense et porteuse pour la Calédonie. Il a contribué à la création de l’association L’Accueil, qui porte l’espace Macadam partage pour les SDF, ou du centre de réinsertion Les Manguiers. En 1998, il dirige le collectif d’urgence humanitaire qui réunit plusieurs associations au moment de l’arrivée des boat people chinois.
  

Vers la reconnaissance d'une culture calédonienne

Et depuis 2005, il œuvrait au sein de la Fondation des pionniers de Nouvelle-Calédonie, association qu'il présidait encore. Son trésorier, Miguel Harbulot, a longuement travaillé à ses côtés pour la reconnaissance de la culture calédonienne.
Son témoignage recueilli par Anne-Claire Lévêque : 

Raymond Guépy par Miguel Harbulot

 

Pour nous, elle n’est pas fermée, c’est la culture calédonienne dans sa globalité. Et dans ce sens, on considérait que le patrimoine bâti, c’était des témoins tangibles de cette histoire commune. Avec Raymond, on était sur la même longueur d’ondes au sujet du patrimoine. Avec le président précédent, on avait travaillé sur le château Hagen et avec Raymond Guépy, on a été sollicités pour le mémorial d’Ataï. On a aussi entrepris une action pour essayer que le Grand hôtel du Pacifique ne soit pas démoli. 
- Miguel Harbulot, trésorier de la Fondation des pionniers

 

Problématique de l'eau

Bref, difficile de résumer cet enfant de Thio, très attaché à la région de La Foa. On pourrait parler de son engagement sur la problématique de l’eau, qui aboutit en 2008 aux Assises de l’eau et à la création de plusieurs conseils de l’eau.
 
Raymond Guépy
©NC la 1ere
 

Reboisement

Engagé aussi pour la revégétalisation, ce qui le lie à la création de la société d'économie mixte Sud Forêt. Et se traduit par une politique de reboisement jusque sur la propriété de Pocquereux où il a contribué à l’activité familiale de randonnées équestres.
 

Représentation calédonienne

Actif, également, dès les années soixante-dix pour la représentation de la Nouvelle-Calédonie en Métropole. Membre du Conseil économique et social de 2005 à 2010, Raymond Guépy faisait encore partie du Conseil économique, social et environnemental, au titre de la Fondation des pionniers. Il aurait eu 71 ans en septembre.
 
Raymond Guépy
©NC la 1ere
 

Hommages

Au vu d'une vie si foisonnante, les hommages se sont multipliés. Ils sont arrivés au fil de la journée de la Fondation des pionniers, bien sûr. Mais aussi d'un élu comme Nicolas Metzdorf, qui a salué sa mémoire sur les réseaux sociaux.
 

Raymond, c'était la Calédonie. Pionnière, investie, sociale, gueularde, humaine, déterminée, passionnée... C'était cette voix, ce look, cet amour du pays, de ses gens et de ses projets. Une branche solide du vieil arbre calédonien enraciné profondément dans la terre et qui vient de tomber.
- Nicolas Metzdorf

Les Outre-mer en continu
Accéder au live