Droit au vélo : sécuriser le rond-point Belle-vie pour les cyclistes

cyclisme
Droit au vélo : aménagement cyclable du rond point Belle Vie
Plus de pistes cyclables, plus de sécurité et d'avantage de concertation, telles sont les demandes de l'association Droit au Vélo NC. Samedi, une trentaine d'adhérents s'est mobilisé à Nouméa, entre Magenta plage et le rond-point de Belle-vie pour présenter des propositions concrètes.
Les bandes et pistes cyclables sur Nouméa se sont multipliées ces dernières années. Elles recouvrent désormais 25 km.
Or, certains axes restent dangereux pour la pratique du vélo, exemple avec la  portion de route entre magenta plage et le rond-pont de l'aérodrome. 

Lors de la campagne des municipales, l'association Droit au vélo avait soumis un ensemble de constats et de propositions pour sécuriser la pratique du vélo en milieu urbain. Exemple avec la proposition N°5 : Créer des pistes cyclables larges, continues et sécurisées, c’est-à-dire séparées physiquement des piétons et des voitures sur les axes à forte circulation : "le long des axes où le trafic automobile est important (>2000 voitures/j) les « bandes cyclables » sont à éviter absolument et à remplacer par de véritables « pistes cyclables » pour de multiples raisons (sentiment fort d’insécurité, voitures empiétant sur les bandes dans les virages, stationnement abusif, non respect de la distance de dépassement des cyclistes, dangers liés à l’ouverture des portières)."
 
Droit au vélo : aménagement cyclable au giratoire Belle-vie


Proposition d'aménagement cyclable du rond-point Belle-vie
L’association Droit au Vélo NC  souhaite qu'un aménagement spécifique soit effectué sur ce giratoire. Le but est de tranformer le rond-point Belle-vie en giratoire hollandais. La "Ductch Junction" ou jonction hollandaise, permet de diminuer au maximum les conflits entre cyclistes et véhicules, en réduisant à néant l'angle mort lors des changements de direction à angle droit.
 

Un rond-point hollandais, c’est un rond-point équipé d’une piste cyclable qui fait le tour du rond-point. Une piste intallée à l’extérieure du giratoire. Les cyclistes ne sont pas mêlés au trafic routier. Ils sont en dehors.

François Leborgne,
président de l'association Droit au vélo


Ce type d’aménagement souhaité par l’association permettrait aux cyclistes de se déplacer en toute sécurité du Ouen-Toro jusqu’à Rivière-Salée. La mairie de Nouméa prévoit 80 km de pistes cyclables d'ici 2034. 

Reportage Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live