Du nickel en général, de l'usine du Sud en particulier

nickel
NICKEL
Production de cables en métal pur dans l'usine Deutsche Nickel de Schwerte dans la Ruhr ©Alain Jeannin
Le prix du nickel à trois mois à la Bourse des métaux de Londres s'est stabilisé vendredi 2 octobre, aprés une pression à la vente reflet d’une aversion au risque. Pendant ce temps, une nouvelle piste se profile pour l'usine du Sud, Antonin Beurrier, son PDG ne renonce pas. 
Des discussions confidentielles devraient s’engager prochainement à Paris concernant l’avenir de l’usine du Sud, a rapporté une source proche du dossier à Outre-mer La1ère. Un consortium franco-européen qui associerait cinq repreneurs potentiels, du secteur bancaire, de la transition énergétique et du négoce des batteries électriques, devrait rencontrer Antonin Beurrier, le PDG de Vale-NC. L’évolution du dossier est suivie de très près par Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer.

Trafigura, le géant suisse du négoce des matières premières, actionnaire majoritaire d’une usine et d’une grande mine produisant du nickel et du cobalt en Finlande pour le marché des batteries électriques, n’a pas souhaité commenter son éventuel intérêt pour l’usine du Sud, alors que son nom a circulé chez les analystes de la City de Londres : "Nous ne commentons jamais nos projets d’acquisition" a indiqué Trafigura à Outre-mer La1ère.
 

Cours du nickel

Le prix du nickel à trois mois au London Metal Exchange s'est stabilisé au cours de la journée du vendredi 2 octobre, malgré une pression à la vente continue. Les volumes négociés ont été faibles, à cause de jours fériés en Chine et en Corée du Sud. Les usines ont moins tourné et la demande en nickel s’en est ressenti, les contrats à terme sur le métal au LME ont fini la semaine en territoire tout juste positif.

Le prix net du nickel au LME était de 14 330 dollars la tonne vendredi, avec un chiffre d'affaires minime. Une large aversion au risque a émergé jeudi après-midi, lorsque la représentante de la Chambre des États-Unis Nancy Pelosi et le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin n'ont pas réussi à trouver un accord sur un plan de relance budgétaire pour poursuivre la lutte des États-Unis contre le Covid-19. La nouvelle selon laquelle le président américain Donald Trump et la première dame Melania Trump ont été testés positifs au coronavirus a en outre soutenu le sentiment de risque et fait baisser le cours du nickel, avant de s'atténuer en fin de journée vendredi. Les investisseurs ont fini par relativiser cette dernière information. 

Cours du nickel au LME de Londres vendredi 2/10/2020 en clôture : 14 330 dollars par tonne +0,09 %. Semaine -0,40 %
Les Outre-mer en continu
Accéder au live