nouvelle calédonie
info locale

Du RSMA vers un emploi à KNS

famille
rsma
©NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
Huit diplômés du régiment du service militaire adapté de Koné intégreront dès janvier les effectifs de Koniambo Nickel. Cette démarche rentre dans le cadre d’une convention signée avec l’industriel, le Gouvernement et le Centre de formation technique de la Mine.
 
Le sergent-chef Sow Gallob, réjouit, parle d'une réussite à 100%. Responsable de la section OTEM pour Opérateur Tombereau en Exploitation Minière, il accompagne depuis mai, huit stagiaires du Régiment du Service Militaire Adapté. « Je pense qu’ils se rendent réellement compte de la chance qu’ils ont », indique l’officier, « De passer l’ensemble de permis au Centre de formation et à l’issue de trouver un travail, ce n’est pas vraiment donné à tout le monde », insiste t’il. Cette formation s’est faite en deux temps avec l’apprentissage du cadre militaire au sein du RSMA et l’option du diplôme certifiant leurs qualifications dans les locaux du Centre de Formation Technique de la Mine à Poro sur la commune de Houaïlou.


Un partenariat gagnant-gagnant


Ce diplôme leur permet évidemment de décrocher un emploi. Dès janvier prochain, ils seront enrôlés dans les effectifs de KNS et mettront ainsi leurs compétences en pratique. Pour l’industriel, ce partenariat avec le Régiment est une opportunité d’obtenir du personnel qualifié. « C’est un partenariat gagnant-gagnant », indique Murielle Wabéalo, la conseillère RH en charge de la mine, « que ce soit pour le RSMA et pour nous, Koniambo Nickel. Ces jeunes ont entre 18 et 25 ans. Sortir d’une formation et obtenir un contrat, c’est une belle opportunité. Après il va falloir respecter un cadre en entreprise, celui des règles, surtout lorsque la sécurité est au cœur de nos emplois ».
 

Le RSMA s’engage dans l’accompagnement du Pays


Cette réussite est le fruit d’un partenariat entre le RSMA, le Gouvernement, le Centre de Formation de Poro et trois industriels : KNS, la NMC et la SLN à travers une convention signée au début de l’année. Il répond notamment aux missions du Régiment de s’engager pleinement dans une démarche d’accompagnement du territoire. « C’est une grande fierté », confie le lieutenant-colonel Françoise Roméo, directeur des opérations, « puisque les jeunes que nous recrutons au régiment du service militaire adapté de Nouvelle-Calédonie, sont le plus souvent éloignés du bassin de l'emploi, sont un peu perdus et se cherchent ». Et de rajouter que « Ce que nous venons d'accomplir est un véritable pas vers l’insertion et l’employabilité de notre jeunesse ».
 

2019 prévoit la formation de sapeur-pompier


Cette convention sera renouvelée l’an prochain. Mais avant cela, les partenaires se retrouveront afin d’apporter des améliorations dans le dispositif pour qu’il soit plus efficace. Depuis sa création, il y a plus de 30 ans, le RSMA propose tout un panel de filières. Depuis, il s’est étoffé avec désormais 18 filières de formation destinés autant aux jeunes stagiaires de l’hôtellerie qu'au BTP en passant par les métiers de la sécurité. En 2019, une nouvelle filière verra le jour autour des métiers de la sécurité civile dans le cadre de la lutte des feux de forêts.
Publicité